Aller au contenu principal

Antonio Vivaldi, le premier des punks ?

Cool papier à lire sur Brain Magazine qui donne envie d’écouter ses 4 saisons en cassant des violons. 

Par Sophie Marchand & Jean Morel
Vivaldi

Antonio Vivaldi était un punk. Le premier des musiciens punks même, si l’on en croit Maxime Jammet et Brain Magazine. Musicalement d’abord, argumente t-il. Les 4 saisons, il faut le reconnaître, adoptent un certain rythme, une cadence, un sens de la rupture, qui n’ont pas plu à tout le monde au moment de la création des œuvres. Admettons le, l’avant-garde, c’est punk.

Mais Vivaldi était aussi No Future - il composait à tour de bras, vivait dans l’instant, était décrit comme agité et nerveux - et quand on écoute ses œuvres, cela se ressent effectivement. 

Enfin, Vivaldi portait une drôle de coupe : des cheveux roux, une perruque qui choquait pour le prêtre qu’il était. Un prêtre, par ailleurs, qui refusait de lire la messe, tout simplement parce que lire la messe, ça l’ennuyait royalement…

Voilà Vivaldi en mode Fuck Forever - cool papier à lire sur Brain Magazine qui donne envie d’écouter ses 4 saisons en cassant des violons. 

Bam Bam, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel (c) Getty Images / Stefano Bianchetti