Aller au contenu principal

Ça y est, les femmes saoudiennes peuvent conduire

Mais leur combat n'est pas terminé.

Par Clémentine Spiler

Le 24 juin a signé la levée de la dernière interdiction de ce type dans le monde. Les femmes saoudiennes, autorisées à passer le permis depuis le décret royal du 26 septembre dernier, peuvent désormais conduire seules sur les routes du pays. Environ 2 000 femmes possèdent désormais un permis de conduire, selon la BBC.

Cependant, comme le rappelle Quartz, plusieurs femmes ayant mené ce combat pour l’égalité (qui dure depuis plus de trente ans) sont toujours en prison ou en exil forcé, ainsi que leurs soutiens masculins. Neuf femmes sont encore en attente d’un procès, et seront jugées par un tribunal spécialisé dans les affaires de terrorisme. Le 20 juin dernier, Sarah Leah Whitson, responsable du Moyen-Orient au sein de l’ONG Human Rights Watch, rappelait dans un communiqué qu’il « ne peut pas y avoir de réelle célébration ce 24 juin tant que les femmes qui ont mené le combat pour le droit de conduire et leurs soutiens sont encore derrière les barreaux. »