Aller au contenu principal
Entre le dub poetry et le trip hop, il y a Pressure Drop

Entre le dub poetry et le trip hop, il y a Pressure Drop

Nova Classic : « Sounds of Time » de Pressure Drop.

Par Isadora Dartial

Un titre qui sort en 1997 sur Elusive le troisième album d'un sound system formé par deux DJs producteurs : Justin Langlands, ancien du magazine musical NME et Dave Henley. Dès le milieu des années 80, ils officient dans les clubs de Londres sous le nom de The Blood Brothers. Devenu sound system, le duo s’étoffe et se renomme, en 1990, Pressure Drop.

Après avoir sorti plusieurs maxis et albums en 1997, leur musique s’inscrit aussi bien dans la veine trip hop que dans le dub poetry à la Linton Kwesi Johnson, notamment sur ce morceau « Sounds of time » que vous avez beaucoup entendu sur Radio Nova à cette période. Elusive traduit le goût des DJs pour le jazz, l'électronique et le reggae. Certains parlent de symphonie dub pour décrire la musique de Pressure Drop. « Sounds of time » est une complainte qui emprunte au compositeur Italien Ennio Morricone et reste une signature du son Nova des nineties.