Aller au contenu principal
Guts visite l'Angola sur son nouvel album

Guts visite l'Angola sur son nouvel album

Nouvo Nova : « Mucagiami » de Guts.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté: le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Mucagiami » de Guts.

Guts met un instant le hip-hop et le sampling de côté sur un sixième disque en solo: dans la lignée de ses compilations Beach Diggin’, le beatmaker français sublime les vibrations collectionnées depuis des années lors de voyages autour du monde pour créer, enfin, un véritable album afro-tropical. Navigant entre Afrique, Caraïbes et Brésil, Philantropiques est une oeuvre collective où se succèdent les invités de marque, comme les légendes brésiliennes Pinduca et Nazaré Péreira, le pianiste martiniquais Mario Canonge ou encore le griot lyonnais Pat Kalla. Sans oublier, à la batterie, l’inimitable Cyril Atef, qui accompagne Guts sur scène.

On trouve par ailleurs sur l’album un artiste méconnu: Vum Vum. Un chanteur de semba (rythme traditionnel angolais) trouvé sur un vinyle, en pleine « expédition digging ». Intrigué, Guts part à sa recherche et le retrouve à Lisbonne grâce à son ami Izem, lui-même installé là-bas. C’est donc entre Paris et Lisbonne (et avec Izem) que s’enregistre une reprise de son titre « Mucagiami »: un morceau contestataire d'abord paru en en 1976, en pleine guerre civile angolaise, et qui fait aujourd'hui peau neuve sur cet album gorgé de soleil et de groove.