Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « Dragonball Durag » de Thundercat.

Les supers pouvoirs de Thundercat

Nouvo Nova : « Dragonball Durag » de Thundercat.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Dragonball Durag » de Thundercat.

Trois ans après l’album Drunk et son époustouflant « Them Changes » (facilement l’un des meilleurs titres de la décennie), Thundercat est de retour avec un nouveau disque : It Is What It Is, prévu pour le 3 avril. Le Californien fantasque à la voix de fausset, capable d’enchaîner des solos sur sa basse six-cordes tout en faisant le pitre, est l’une des pierres angulaires de l’actuelle scène de Los Angeles, et ce depuis une dizaine d’années, notamment depuis sa participation à l’une des œuvres-phares du renouveau du jazz dans le hip-hop : le To Pimp A Butterfly de Kendrick Lamar. Un disque où l’on trouvait, à ses côtés, son grand copain Flying Lotus.

FlyLo est toujours là aujourd’hui, puisqu’il signe la coproduction d’It Is What It Is. Et la guest list est alléchante : Steve Lacy, Childish Gambino, Kamasi Washington ou encore Badbadnotgood ont répondu présent à l’appel du chat-tonnerre aux dreads blondes, qui, tout virtuose qu’il est, ne se prend toujours pas au sérieux. La preuve sur cet extrait du disque fraîchement dévoilé : « Dragonball Durag », un hommage au manga japonais dont Thundercat est complètement fan (il avoue avoir un tatouage Dragonball), et au durag, ce tissu porté sur la tête que le musicien considère comme un « super pouvoir ».

À voir le 15 avril à l’Élysée Montmartre, à Paris.

Visuel © Facebook de Thundercat