Aller au contenu principal

"Je vais fumer du haschich", quand les Egyptiennes brûlent le web.

Le morceau qui fait bouger les lignes.

Par Fadia Dimerdji

Luka Blue, la sensation qui nous arrive d’Egypte avec une petite chanson vu par 2 millions d’internautes. Son titre ? « Je vais fumer du haschich ». Les paroles sont subversives comme on les aime : « Ma grand’mère m’a dit : "les filles doivent porter des robes" Ma mère m’a dit : "les filles ne doivent pas jouer avec la boue" Ma tante, qui porte le voile, m’a dit : "chante ce que tu veux mais tu iras en enfer" Mais mon père ne m’a rien dit, alors je fais ce qui est autorisé : je fume du haschich...
Les gens ne pensent qu’au mariage et à la décoration, le service en porcelaine, l’or et le linge de maison. Et gare à toi si tu découches un soir ou si tu rentres tard Et gare à toi si le portier te voit, tu ne pourras plus te marier. »

On salue l’exploit : suivre les injonctions d’une société conservatrice pour mieux la dénoncer par une femme sans langue de bois.
Les internautes arabes l’ont reçu avec enthousiasme et se sont reconnus. En effet si l’alcool est prohibé en Egypte, le haschich lui est toléré comme un secret de polichinelle, « mon père ne m’a rien dit alors je fais ce qui est autorisé : je fume du hachisch » ouf, enfin il était temps que quelqu’un ose en parler et c’est une fille, elle s’appelle Luka Blue.

 

Source : Afrik.com