Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 21 mars

Avec une info qui n'en est pas, les playlists au nom hyper spécifique et les secrets de fabrication de tubes

 

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Bienvenue dans le double BAM, l’émission quotidienne avec deux fois le même nom. C’est aussi deux fois plus de musique, de nouveautés et de manières d’être un peu plus heureux le nez contre la vitre des transports en commun. Aujourd’hui, on a de quoi rassasier même les mélomanes les plus morfales d’entre vous. On va se pencher sur l’histoire d’un sample, enfin d’un morceau qu’on a connu grâce à Tarantino mais qui est né au début du siècle en Grèce. On va aussi parler culture reggae et culture punk avec Don Letts et Marc Zermati. Enfin notre journal donne de la visibilité aux producteurs de l’ombre qui créent tous les tubes français du moment. Entre ces quelques mots, il y a surtout de la musique, surtout des morceaux et surtout des nouveautés.

…on commence ce journal avec une info musicale qui n’en est pas une.

On commence ce journal par la sortie de disque la plus bizarre de ces dernières années. Le 12 mai prochain va sortir un vinyle intitulé Silent Meditation, un 33 tours complètement transparent. On y trouve deux pistes de 20 minutes chacune,  toutes les deux ont la particularité de ne contenir aucun son. Non, pas le moindre. C’est une oeuvre signée par Eric Antonow, inspirée par un livre que lui a offert son fils : L’art de la méditation. Le disque est censé être associé à vos séances méditatives. On peut d’ailleurs retrouver une notice sur laquelle on peut lire : « Ce vinyle n’a pas besoin de platine pour être apprécié à sa juste valeur, pour être plus exact vous n’avez même pas besoin du disque ». Si son créateur affirme adorer cet album, il admet préférer le silence tout court. Il existe d’ores et déjà un projet de crowdfunding pour précommander le disque. Sinon vous pouvez juste éteindre votre chaîne hi-fi. Voilà, c’était l’info utile du jour.

…on plonge dans l’univers taré des playlists hyper précises

Si vous êtes un streameur déterminé, vous êtes sans doute déjà tombés sur des playlists extrêmement spécifiques, selon l’humeur, l’état ou même l’ambition dans lesquels vous vous trouvez. C’est de pire en pire. Avant, il y avait les playlists curatées par les plateformes du genre « jogging », « gueule de bois » ou « le printemps ». Maintenant, les auditeurs eux-mêmes se sont mis à créer des playlists ; là, c'est complètement parti en live. Il existe une playlist (traduite de l’anglais) : « Perdu dans les profondeurs de la forêt », suivi par 3000 personnes. Il y a aussi « Une nuit dans une église abandonnée un soir d’apocalypse zombies », « enfermés dans un Franprix à 2h du mat’ » ou encore « Avoir un crush gay mais ne pas vouloir ruiner son amitié ». Au-delà de la blague, c’est assez drôle de se rendre compte que même les émotions très spécifiques, les peurs très précises, sont tout de même collectives et partagées par des auditeurs à l’autre bout du monde. C’est rassurant de se dire que pour toutes nos émotions, quelles que soient leurs complexités, il y a quelque part quelqu’un qui a pensé à la BO parfaite.

...on s’intéresse aux secrets de fabrication d’un des plus grands tubes de ces dernières années.

Aujourd’hui, on va parler topline, beatmaking, gimmick et hooks ; des mots employés par des faiseurs de tubes à la chaîne. Si on vous parle de tout ça, c’est parce qu’un excellent papier a été publié sur le site de Red Bull, une plongée dans le système créatif d’une équipe de beatmakers qui sont les vrais faiseurs de hits français de ces dernières années. Leurs noms : Pyroman, Junior à la prod, Heezy Lee, le Motif ou encore Meryl. Rien de clinquant, pas de Wikipedia et très peu d’interviews. Pourtant, cette équipe dont les membres ont tous à peu près la vingtaine  enchaine les succès. Pour Pyroman par exemple, il est déjà crédité sur des tubes tels que « Réseaux » de Niska et ses 270 millions de vues ou encore « Mwaka Moon » de Kalash featuring Damso qui lui a atteint les 210 millions de vues. Rien que ça.

Ce collectif incarne la chaine de productions de tubes avec toute sa procédure. En premier lieu, le beatmaker, celui qui compose le beat, la ligne mélodique. Ensuite, interviennent les topliners, ceux qui calquent une ligne mélodique chantée sur le morceau, en yaourt, sans mots distincts ou avec des phrases qui seront reprises par les interprètes. Ces premières estampes de morceaux sont ensuite envoyées à des interprètes. Ils vont alors modifier ce début de morceau, se l’approprier pour ensuite l’incarner en faisant leur cette composition pensée par un autre. Enfin, le réalisateur structure le morceau et pilote l’enregistrement avant qu’un ingénieur du son le mixe, puis le masterise avant le pressage. Ces processus de création existent depuis très longtemps. Le journaliste Gregoire Blehoste raconte l’histoire de théoriciens de tubes tels que Mike Caren qui a inventé un théorème en 9 règles d’écritures pour faire un hit. Par exemple, il suggère que le morceau doit commencer par une expression légère comme « Hey » ou « Oops ». La topline doit ensuite être hyper mélodique et rentrer dans la tête, c’est le « You're toxic I'm slippin' under » de Britney Spears topliné par Cathy Dennis.

Il faut aussi avoir des gimmicks, le « Pouloulou » de Niska dans « Réseaux », une des raisons pour laquelle le morceau a autant cartonné. Il est placé presque scientifiquement partout dans le morceau, dès le début, dans les refrains longs, et on l’entend quasiment en permanence pour bien qu’il vous rentre dans le crâne. Il y a donc une véritable science du tube, parfaitement expliquée dans ce papier de Gregoire Blehoste qui est à retrouver sur le site de Red Bull, une vraie mine d’informations. Reste à espérer que les producteurs de ces morceaux connaissent à présent une reconnaissance à l’international. Récemment,  Pyroman a ainsi produit le morceau « Perry Aye », réunissant A$AP Rocky, Playboi Carti et Jaden Smith.

Un beau début mais ce qu’on leur souhaite surtout est de connaitre une reconnaissance en leur nom propre, comme Pharell Williams, producteur au sein de Neptunes, devenu une star interplanétaire depuis, tout en restant un producteur de l’ombre à ses heures perdues. On le retrouve d’ailleurs dans ce très beau morceau d’Aloe Blacc « Love is the Answer ».

La playlist : 

  • Roseaux - I Am Going Home
  • Tempo - Lizzo feat Missy Elliott
  • Bernard Jabs - Stupid
  • Dick Dale and His Del-Tones - Miserlou
  • Dexter Story - Shuruba song
  • Merva Grier - Feeling Like A Million
  • The Clash - Guns Of Brixton
  • Weyes Blood - Movies
  • Genesis Owusu - WUTD
  • Sly & The Stone Family - It's a Family Affair
  • Tour des brèves & focus - Sortie : Aloe Blacc - Love Is The Answer
  • The Comet is Coming - Unity
  • Comethazine - Walk Remix feat. A$ap Rocky
  • Biche - Kepler Kepler
  • Anderson Paak - King James

 

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Williams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © Pixabay : contributeur DayronV

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année

BAM BAM : les Affaires Musicales du 21 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 21 juin

Ce vendredi, BAM BAM vous faire vivre les Francos de Montréal avec des lives, des interviews et morceaux 100% québécoi