Aller au contenu principal

Yancouba Diémé : « Les pères ont toujours eu 55 ans, on se dit pas qu’ils ont eu une jeunesse »

Yancouba Diémé dans Marie Transport, épisode 1 sur 5.


Yancouba Diémé est un auteur de la rentrée littéraire. A 29 ans, il publie son premier roman aux éditions Flammarion Boy Diola, qui raconte l’histoire de son père, parti de Casamance au Sénégal à la fin des années 50 pour atterrir à Paris dans les usines Citroën en 1969. Né en 1990 à Villepinte, il est le petit dernier d’une fratrie de neuf, et le seul qui a fait des études qui l’emmènent à l’université de Norwich en Angleterre, dans un cours d’écriture créative sur la non-fiction biographique.
C’est là que germe l’idée d’écrire l’histoire de son père, idée qu’il poursuit dans le seul cursus français d’écriture créative à Paris XIII. Son père, il l’interview en cachette en slalomant entre les tabous : le voyage en bateau, son licenciement de chez Citroën et la maladie de ma mère. Résultat : un très beau livre Boy Diola, sorti chez Flammarion, le 28 août.

Dans ce premier épisode

Marie Transport retrouve Yancouba Diémé très tôt le matin à la gare RER de Saint Ouen pour l’interviewer avant qu’il ne commence son boulot à la médiathèque de Villetaneuse.

Visuel © Flammarion © Pascal Ito
 

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

ffffffff

Carmen Maria Vega : « L’issue de cette histoire c’est que j’apprends que j’ai fait partie d’un trafic d’enfant »

Carmen Maria Vega dans Marie Transport, épisode 3 à 5.

kkk

Carmen Maria Vega : « Je vais jusqu’au Guatemala et la dame est en Belgique »

Carmen Maria Vega dans Marie Transport, épisode 2 à 5.

fffffffffff

Carmen Maria Vega : « Je lui ai envoyé un mail en lui demandant s’il pouvait m’aider à retrouver ma mère biologique, il a dit oui »

Carmen Maria Vega dans Marie Transport, épisode 1 à 5.