Aller au contenu principal

Éducations sentimentales

Vertiges de l’amour chez un garçon-coiffeur avec Sylvain Cabot, sous le fouet de « Sainte-Eugénie » avec Christophe Dabitch et Jorge Gonzalez, dans les « supernovas » de Caroline Desvaux.

« J'étais content de ne pas être amoureux, content d'être en désaccord avec tout le monde. J'aime être en désaccord avec tout. Les amoureux deviennent souvent susceptibles, dangereux. Ils perdent le sens de la perspective. Ils perdent le sens de l'humour. Ils deviennent nerveux, psychotiques, emmerdants. Ils se transforment même en assassins. L'amour ne convient qu'aux gens capables de supporter cette surcharge psychique. C'est comme d'essayer de traverser un torrent de pisse avec un sac plein d'ordures sur le dos. Et moi j'étais là, cent treize kilos, perpétuellement paumé et déboussolé, court sur pattes et comme un singe au-dessus de la ceinture, pas de cou, une tête trop grosse, les yeux larmoyants, les cheveux en bataille, un mètre quatre-vingt de bouffonnerie qui l'attendait, elle. L'amour arrivait comme un coup de poing et très rarement. Le plus souvent pour de mauvaises raisons. Simplement, les gens se fatiguent de refouler leur amour et un beau jour ça sort, parce que ça a besoin d'aller quelque part. Ensuite, d'habitude, commencent les ennuis. »

ff

Comme l’a écrit Charles Bukowski dans son roman Women en 1978, notre disposition naturelle à aimer – dans toutes les combinaisons possibles – n’a rien de follement évident, passé la fulgurance des attractions. C’est un apprentissage, un chemin, avec ses trouvailles, ses embûches, ses difficultés d’orientation devant la « déboussole » inévitable – source de grandes leçons. Nous entendrons ce soir plusieurs récits d’éducation sentimentale, avec : 

 

 

- Une interview du dessinateur Sylvain Cabot qui, dans son premier album de bande dessinée, Salon Dolorès & Gérard (éditions Michel Lafon), peigne et peint avec une grande délicatesse les interrogations d’un jeune garçon-coiffeur face à ces premières fois tant redoutées, déplaçant sous les clartés limpides d’un trait très ligne claire cette tradition de mangas et d’animés japonais à l’eau de rose, mâtinés d’humour charmant, façon Juliette je t’aime ou Max et compagnie

Sylvain Cabot

- Un extrait de Mécaniques du fouet, écrit par Christophe Dabitch et dessiné par Jorge Gonzalez, à paraître ce mercredi aux éditions Futuropolis. Ce roman graphique explore la trajectoire de « Sainte-Eugénie », une nonne qui choisira de devenir, au tout début du vingtième siècle, prostituée, proxénète, spécialiste de la fessée et de mises en scène clandestines très élaborées en appartement. 

- Une longue chanson inédite, à la fois pop et porno, signée Perrine en morceaux, Je voudrais, conçue selon elle comme une « plaidoirie pour l’amour charnel sans lendemain, pour la baise pure, crue et sans tabou, celle qui ne peut arriver que lorsqu’on est en confiance, brûlant(e) de désir, sans jugement et sans masque. Et lorsque ça se passe, alors le temps disparaît ». Cadeau pour nos auditeurs : le morceau est téléchargeable ici.

- Deux histoires vraies tirées de La vie sexuelle en France, somme de témoignages rassemblés par la sociologue Janine Mossuz-Lavau (éditions de la Matinière, 2018). 

- Une scène frappante sur les humiliations liées aux sites de rencontres, tirée du premier roman de Caroline Desvaux, intitulé… Supernovas (éditions SuZon, 2019). 

 

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Michael Liot. 

 

Illustration : Sylvain Cabot, Salon Dolorès & Gérard, éditions Michel Lafon.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-22H00

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (2/2)

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (2/2)

Quête spirituelle au domicile du poète et réalisateur chilien de « La Montagne sacrée », de retour au cinéma avec un extraordinaire documentaire sur cet art qui guérit : la psychomagie.

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (1/2)

Jodorowsky : « Ni le pouvoir, ni l’argent, ni la célébrité » (1/2)

Quête spirituelle au domicile du poète et réalisateur chilien de « La Montagne sacrée », de retour au cinéma avec un extraordinaire documentaire sur cet art qui guérit : la psychomagie.

Flavien Berger voyage dans le temps !

Flavien Berger voyage dans le temps !

Dialogue et live science-fictionnels avec le compositeur du langoureux « Contre-temps », en public et en direct du Marché Dauphine de Saint-Ouen. Au pied d’une soucoupe volante !