Aller au contenu principal

Sachiko Kanenobu, pionnière oubliée de la folk japonaise

Septembre 1972, à Tokyo. Un petit label indépendant, URC, pour Underground Record Club, sort le premier album d’une jeune chanteuse de folk, Sachiko Kanenobu. Mais Sachiko n’est plus là. Elle vient de prendre l’avion pour la Californie où elle a suivi l’homme dont elle porte le fils, le compositeur Paul Williams. 

Son album, Misora, sortira sans aucune promotion, et restera dans l’ombre, alors que la folk connaît son heure de gloire au Japon, et que Sachiko en est une pionnière. 

Un épisode écrit et raconté par Clémentine Spiler, réalisé par Emmanuel Baux. Pour écouter la bande-son de Pionnières, c'est par ici

Visuel © DR

Pionnières
Emissions

Pionnières

par Clémentine Spiler
du lundi au vendredi à 10h et 18h30