Aller au contenu principal

« Nomades » d'Olivier Coussemacq

Comment raconter l'exile dans un monde et une époque où l'idée de frontière physique comme psychologique est sacrément bousculée.

On parle d'un film qui se passe de l'autre côté de la Méditerranée aujourd'hui. Comment raconter l'exile dans un monde et une époque où l'idée de frontière physique comme psychologique est sacrément bousculée. Dans Nomades, une mère tangéroise ne veut pas que son dernier fils tente l'aventure de la clandestinité comme l'ont fait les deux premiers. Pour l'en protéger elle l'envoi dans un village au sud du pays. Forcément Hossein, n'y voit qu'une punition renforçant son envie de partir. Nomades est un film sur l'immigration qui sort du lot, s'attardant sur ceux qui reste à quai et non sur l'autre côté du miroir. 

Visuel © Nomades

Pop Corn
Emissions

Pop Corn

par Alex Masson

« And Soon the Darkness » de Robert Fuest et « Fright » de Peter Collinson

« And Soon the Darkness » de Robert Fuest et « Fright » de Peter Collinson

Dans les années 70, les cinéastes anglais laissaient tomber le flegme pour foutre la trouille.

« Queen & Slim » de Melina Matsoukas

« Queen & Slim » de Melina Matsoukas

Le noir est décidément une couleur qui interroge le cinéma américain. « Queen & Slim », lui renvoie des réponses bien senties.

"Adam" de Maryam Touzani

"Adam" de Maryam Touzani

A Casablanca, le chagrin des femmes console par des grands films.