Aller au contenu principal
Nova Classics : « ACID » de Ray Barretto.

La Fania s'installe sur Nova

Nova Classics : « ACID » de Ray Barretto.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « ACID » de Ray Barretto.

Et c’est le son latin de New York qui s’invite sur nos ondes, avec Ray Barretto, ce grand joueur de conga et chef-d’orchestre qui a fait ses gammes dans les clubs de jazz auprès de Charlie Parker, Max Roach, Art Blakey ou encore Dizzie Gillespie (très friand de ces incursions latines dans le jazz). Ray Barretto, sideman de Tito Puente, intègre au bout de vingt ans de carrière la grande famille de la Fania. Pour rappel, la Fania, c’est ce label monté par Johnny Pacheco qui deviendra un orchestre all star, inventant au passage ce qu’on appelle la Salsa. On est en 1967 et Ray Barreto sort un plus tard son premier album estampillé Fania, ACID. Un disque audacieux qui mêle le latin jazz au boogaloo et les sons afro-cubains à la soul music. Un disque érudit mais qui contient le piquant des rues du Bronx et de Harlem. De la ghetto Music d’il y a cinquante ans en somme, qui a trouvé sa place sur les ondes de la Nova, dès la création de la radio. Ce matin, Nova troque sa vitamine C pour un ACID, dont la composition n’a rien de chimique…Laissons place à celui que l’on surnomme le roi aux mains dures, Ray Barreto frappe fort sur Nova, voici « ACID » et c’est notre Nova Classic du jour.

Visuel : (c) pochette d'Acid de Ray Barretto