Aller au contenu principal
La scène électronique italienne unie contre le virus sur une compilation solidaire

La scène électronique italienne unie contre le virus sur une compilation solidaire

Nouvo Nova : « Mamanera » de Populous.

Par La programmation musicale

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Mamanera » de Populous.

« La distance ne nous séparera pas » : c’est sous ce credo que la scène électronique italienne se réunit cette semaine dans une nouvelle compilation solidaire, certes, mais pas solitaire.

L’Italie, on le sait, est l'un des pays les plus touchés par le COVID-19, avec un bilan qui s’alourdit de jour en jour. Confinés depuis trois semaines dans des conditions souvent plus dures que les nôtres, nos amis transalpins luttent à leur façon : nombreuses sont, par exemple, les scènes de balcons napolitains enchantés par les voix et tambourins d’un peuple cloisonné.

A travers tout le pays, la résistance s’opère aussi sur disque. Depuis leurs studios ou appartements respectifs, une quinzaine d’artistes électroniques se sont rassemblés (virtuellement) le temps d'une compilation nommée, donc, Distance Will Not Divide Us. Une initiative à but caritatif lancée par plusieurs collectifs d’avant-garde, dont le Manifesto delle Visioni Parallele (Manifeste des Visions Parallèles). On y trouve des inédits de producteurs comme Clap! Clap!, Delphi ou encore Populous, qui signe ici un « Mamanera » inspiré empreint de dancehall, un genre très populaire dans la région des Pouilles, dont il est originaire.

On vous recommande donc d’écouter et surtout d’acheter cette compilation, dont tous les revenus sont reversés à l'Institut National des maladies infectieuses à Rome. De quoi rester solidaire tout en dansant.

Visuel © Nicola Napoli