Aller au contenu principal
James Blake

L’anniversaire du jour : « Limit To Your Love » de James Blake

Aujourd'hui dans l'anniversaire du jour, on fête les neuf ans d'un morceau qui marquera le début du succès pour James Blake, c'est « Limit To Your Love »

Par Sophie Marchand

Tous les jours dans Alpha Beta Nova (lundi au vendredi, 9h-13h), Sophie Marchand célèbre un anniversaire, d'une personne, d'un disque ou d'un événement

Ce matin on ne fête pas l’anniversaire d’un album, on célèbre un morceau sorti en novembre 2011. Mais comme c’est un titre qui a changé la vie de son interprète, littéralement, ça se fête. 

Cet auteur-là c’est James Blake. Il a commencé la musique en Angleterre, jeune et en famille. James c’est le fils d’un guitariste, un enfant qu’on a mis au piano très tôt, pour lui faire jouer des partitions classiques mais aussi des grands morceaux de pop, de rock. 

Il aurait pu devenir un pianiste classique. Mais ado, un jour, en soirée, il entend du dubstep. Et là sa vision de la musique change. Pas parce qu’il veut devenir un fêtard, ou un DJ pour faire danser les foules, mais plutôt parce qu’il réalise que dans le dubstep et dans la musique électronique réside des textures et des ambiances sonores fascinantes qu’il a envie d’apprendre à manipuler.

Une reprise puissante, dont le succès dépassera l'originale

James Blake est bluffé par l’effet que les synthés ont sur lui, et il décide de s’y mettre aussi pour provoquer ce même genre d’effet sur son public. 

En parallèle de ses études, très sérieuses dans une université anglaise qui s’appelle Goldsmith, il commence à composer des morceaux dans sa petite chambre. Il teste des choses, essaie de trouver sa voix. Et son nom commence à remonter aux oreilles des radios anglaises, et de Gilles Peterson notamment.

Mais le morceau qui va le faire connaître de tout le monde, qui va le faire passer de sa chambre d’étudiant aux scènes du monde entier, c’est une reprise de Leslie Feist, écrite avec Chilly Gonzales. "There’s a Limit To Your Love", et c’est ce titre qui fête son anniversaire aujourd’hui. 

C’est un morceau que j’adore parce qu’on y entend toute la puissance de James Blake, sa voix déjà, qui est dingue, son obsession pour les textures et les nappes, son lien à la pop qu’il reprend aisément.

Cette reprise est presque plus connue que l’originale de Leslie Feist, et c’est grâce à son succès que James Blake va être signé, et sortir dans la foulée un premier album. 

Alors voilà, joyeux anniversaire "Limit To Your Love", reprise simplissime et magnifique, par laquelle tout a commencé.

Visuel © pochette de  Limit To Your Love par James Blake