Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « Strange Breathin' » de Gystere

Le funk psychédélique et conscient de Gystere

Nouvo Nova : « Strange Breathin' » de Gystere.

Par Bastien Stisi

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente les coups de cœurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Strange Breathin' » de Gystere.

« I can’t breathe ». Ces mots, énoncés par George Floyd juste avant sa mort étouffé par un policier à Minneapolis, ont fait le tour du monde, enflammant depuis bon nombre de manifestations contre les violences faites aux noirs. C’est cette même indignation qui parcourt « Strange Breathin’ », le nouveau titre de Gystere, qui s’en prend à son tour à ce brûlant sujet.

Comment présenter Gystere, caméléon aux cent vies, aussi à l’aise sur une scène de concert qu’un plateau de télé ? Cet artiste français, élevé en partie aux États-Unis, a défendu de multiples projets qui l’ont amené des couloirs du métro jusqu’à la scène du Jamel Comedy Club ou à la réalisation de clips. On l’a même aperçu récemment comme toaster dans notre Super Nova, l’émission de Marie Bonnisseau.

Mais Gystere est surtout un musicien hors pair. Et si les récits de ses concerts sont toujours extatiques, le multi-instrumentiste n’avait toujours pas sorti d’album. Ce sera bientôt chose faite avec A Little Story, à paraître le 20 novembre prochain. Une plongée dans toute l’ambition et la démesure d’un artiste marqué par l’héritage de George Clinton ou de Sly Stone, conjugant funk sensuel, rock psychédélique et conscience des problématiques sociales actuelles. « Strange Breathin’ », premier extrait du disque, s’attaque donc aux préjudices racistes policiers, et s’accompagne d’un fabuleux clip co-réalisé par Gystere lui-même, inspiré par la science-fiction et les délires psychédéliques du p-funk. 

A Little Story paraît le 20 novembre chez Sodasound.