Aller au contenu principal
Luke Anger : la mélancolie, version pop

Luke Anger : la mélancolie, version pop

On vous joue le morceau « Effet Mer » depuis quelques semaines sur Nova. Voici en exclusivité le clip d’« Eléa », nouvelle bande-son de vos mélancolies.

Par La programmation musicale

Avec sa veste à l’effigie de Looney Tunes fameux, ses lunettes à la John Lennon, ses riffs à la Chromatics et ses caresses vocales à la Flavien Berger, Luke Anger a tout pour devenir le héros de vos plus belles mélancolies d’hiver. Car si le clip d’« Eléa » (c’est un prénom de fille) a été tourné entre les pierres tombales d’un cimetière aux lueurs automnales, ce n’est pas pour dire la mort affreuse et définitive, mais plutôt pour dire que dans ce qui est statique, réside parfois encore souvent un peu de vie. Et notamment lorsque cette idée statique est celle d’un amour dépassé (« Allez, un peu d'élan / Eléa, tu ne me vois pas / Va et voyage dans le temps / Et là, tu me retrouveras »). L’amour dure même lorsqu’il circule entre les tombeaux (ou en tout cas, c’est parfois le cas), et le nouveau morceau de ce collaborateur de Crayon ou de Rivage, jadis associé au projet rock Birdy Hunt, ne nous donne pas seulement l’envie de « Revoir la mer » (c’était le nom de son précédent morceau) mais aussi celle d’en savoir plus sur cette pop qui débute ses courses au ras des sols, lâche un peu de colère en chemin (« Anger », c’est « colère » en français), et termine, le plus souvent au ras des étoiles.

Le premier album de Luke Anger (intitulé Luke Anger) arrive le 20 mars. Son morceau « Effet Mer », lui, circule en playlist sur Nova depuis quelques semaines.

Visuel © clip d’« Eléa » de Luke Anger