Aller au contenu principal
Nova Classics : « Birth, School, Work, Death » de Manhead.

« Manhead » : ou comment contrer son destin sur un dancefloor ?

Nova Classics : « Birth, School, Work, Death » de Manhead.

Par Isadora Dartial

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop.  Aujourd'hui : « Birth, School, Work, Death » de Manhead.

C’est le pendant radical du « métro-boulot-dodo ». Chez Manhead, on naît, on étudie, on bosse et puis...on meurt. Une « vie de con » si bien mise en musique qu’en 2004, les dancefloors s’affolent sur ce titre du musicien suisse autrement appelé Headman. Sur Radio Nova, du soir au matin, on la chante comme un mantra, comme pour se rappeler que la vie, la vraie, est peut-être ailleurs. Et l’auditeur mélomane sait bien que si cet air lui est si familier, c’est qu’il s’agit en fait d’une reprise du groupe de rock anglais The Godfathers, qui, en 1988, chantait pour la première fois ce titre. Manhead, producteur basé en suisse après une enfance au Brésil et des virées en rave en Angleterre, s'associera à Christian Kreuz, membre du duo Dakar & Grinser, qui pose sur ce morceau. Il y a dans cette reprise, quelques chose de Talking Heads, groupe qui a donné à Manhead l’envie d’être producteur. Dès sa sortie, « « Birth, School, Work, Death » » sonne comme un classique, et Nova l'intègre dans le Cube Jaune, premier coffret à célébrer les 25 ans de la radio. On retrouvera le morceau, aussi, dans notre troisième Nova Tunes. Aujourd'hui, on vous propose donc de contrer le destin, de danser sur cette vie que vous n’aurez pas. Voici « Birth, School, Work, Death » de Manhead.

Visuel (c) capture d'écran YouTube