Aller au contenu principal

DJ Marcelle I Poitiers.

Orgasme d'Amsterdam pour Oreilles Hardies !

26 juin 2020
Par captain -xxx-
Orgasme d'Amsterdam pour Oreilles Hardies !

Hourra pour DJ Marcelle !

Dans un monde où le mot DJ devient de plus en plus synonyme de Kéké, Dj Marcelle est une comète, un réconfort, un bonheur et surtout un très gros kiff.

Mariant une culture musicale énorme, tous styles confondus et un éclectisme proprement ébouriffant dans chacun de ses sets, elle fait partie des rares esthètes qu'évoquait le bon Laurent Garnier quand il disait "Un bon Dj set, c'est quand j'entends des morceaux que je ne connais pas". 

Ça c'est une chose, mais il faut voir aussi comment elle les mélange Marcelle... Avec trois platines déjà, ce qui explique qu'elle n'aie pas le temps de lever les bras comme David Guetta et dans un ordre qui n'obéit à aucune autre cohérence que celle du feeling. Les styles, on s'en bat le pistil ; Les époques, on s'en tamponne le froc et le BPM, c'est jamais le problème, mais le ressenti, si.

Marcelle Van Hoof, c'est une ouf' du ressenti, une prêtresse punk de la vibe universelle. Un bout d'obscur post-punk de 79 mélangé à de l'ethno éthiopien, de la techno expérimentale, du field recording d'un rut entre un Varan de Komodo et Godzilla, un zeste de reggae root et une berceuse country ? C'est possible et ça fonctionne !

Pourquoi ça marche ? Pourquoi retourne t'elle le dancefloor partout où elle passe, d'Amsterdam à Kinshasa ? Parce qu'elle aime la musique, bien sur, mais aussi parce qu'elle aime les gens, quelle que soit leur couleur, leur pédigrée ou leur orientation sexuelle... Quand elle ne met pas les disques, elle s'implique au sein du parti néerlandais BIJ1 pour qu'un jour, on soit tous égaux avec nos différences et qu'on puisse se mélanger, heureux, comme les morceaux de sa playlist.

Marcelle, je t'aime !

Bon, vous pouvez ranger vos mouchoirs, maintenant, les cocos et ouvrez bien vos esgourdes :

Ce concert, ça ne sera pas la fête du slip, ça va se jouer tôt , en plein air et bien distancés car vous ne serez que 150 admis dans la cour du Confort.  Jouez le jeu, apportez vos masques, faites pas les cons. Aujourd'hui, partout en Europe, les fiestas sauvages en mode nawak, c'est ce qu'il y a de mieux pour se taper un reconfinement.

Faites pas ça à Marcelle, faites pas ça au Confort,  on a vraiment besoin d'eux. Et de vous aussi, restez en vie.

 

C'est promis ? Alors, allez y, dépêchez vous de réserver ICI.

Samedi 4 juillet, 18h, Confort Moderne, Poitiers.