Aller au contenu principal

Get Wet Party : Forever Pavot + TH Da Freak | Bordeaux

Même les sourds savent que ça va être trop bien !

19 janvier 2018
Par captain -xxx-
Get Wet Party : Forever Pavot + TH Da Freak / Bordeaux.

Ah, bien, bravo la Get Wet ! Encore un joli coup de programmation ! Impeccable du sol au plafond comme d'hab !

Forever Pavot parviendra t il à introduire son clavecin et son vibraphone dans la cale de l'I Boat ? Sûr, moussaillon ! 

Et ça même s'il faut découper le pont à la tronçonneuse...

Car qui voudrait se priver du répertoire de ce gamin qui renoue insolemment avec la classe ultime de la scène française des 70's (enfin, celle qui ne passait pas à la télé) ainsi, quelque part, qu'avec l'ambiance des B.O. des films de boules italiens de la même époque ?

Pur produit du  génie surréaliste charentais, le môme avait déjà fait fort avec la complicité des allumés du Confort Moderne en réalisant, après "Rhapsode",  un baroque ouvrage à base d'instruments improbables dégottés 100% sur le Bon Coin. Pour son nouvel album, Born Bad lui a fait une proposition qu'il ne pouvait pas refuser : " Viens chez nous et fais comme tu le sens"...

Ça donne "La pantoufle", délicieuse succession de saynètes élégamment lysergiques, dignes d'un film de Tati mis en musique par Gainsbourg, période "Tête de Chou" ou "Melody". Léger sans être futile, raffiné sans être chiant, appétissant comme une marmite de soupe au corbeau et sexy comme un concours de cagouilles en T-shirt mouillés. La classe totale en mode benèze... Oui, j'ai l'air de déconner comme ça, mais "La Pantoufle" a tout d'un futur classique du répertoire tricolore.

TH Da Freak qui ouvrira cette soirée, présente, c'est amusant, quelques similitudes de profil avec Forever : une bien belle tignasse, un parcours qui a lui aussi fricoté avec les musiques burnées, mais surtout, cet air de ne pas y toucher, d'être toujours peinard, alors qu'il aligne, mine de rien, tube sur tube avec une nonchalance flegmatique qui doit énerver tous les besogneux de la guitare électrique.

Lui, son kif, c'est les 90's qu'il réinvente, comme Jean Claude Van Damme faisant le grand écart entre deux trains, un pied dans le grunge et l'autre en mode lo-fi, avec un vrai don pour la compo qui te prend et te retourne, Thérèse. Là aussi, ne croyez pas que je déconne... Ce petit ira loin, ça fait un bail qu'on est quelque uns à en avoir fait le pari et à dire que le freak, c'est chic. Vérifiez ICI si vous croyez encore qu'on est sourds.

Cerise sur le gâteau, c'est Baboosh qui ambiancera le bar aux platines et ça aussi, c'est cool !

Voulez-vous y aller gratos ? C'est d'accord : le mot de passe du jeu est là.

Le jeu est là :

 

Bordeaux @ I Boat, vendredi 02 février.