Aller au contenu principal

Jonathan Bree | Bordeaux

Un Néo-Zélandais qui se pointe au bal, masqué.

2 août 2018
Par NOVA BORDEAUX
Jonathan Bree Bordeaux

En bon électron libre, ça fait un moment que Jonathan Bree est dans le circuit. Vingt piges, au moins. Leader du groupe indie The Brunettes à partir de 98, il lance son propre label Lil' Chief en 2002. Outre ses propres travaux, il y signe Princess Chelsea, Alec Bathgate (l'autre Tall Dwarf, avec Chris Knox) ou encore The Eversons (depuis devenus l'essentiel des Superorganism). Quant à sa carrière solo proprement dite, elle démarre en 2013 et compte aujourd'hui trois albums. Voilà pour le CV, plutôt bien rempli. Et pourtant, c'est bien la première fois que Jonathan Bree s'aventure jusqu'en bord de Garonne. 

Bas les masques et haut les coeurs, donc, pour ce concert qui s'annonce on ne peut plus fascinant. Ceux qui ont vus les récents clips de ce crooner baroque et pop, de ce dandy sans visage (Franju n'a qu'à bien se tenir !) savent de quoi je parle ; les autres n'ont qu'à cliquer sur cette vidéo pour se mettre au parfum :

Intriguant, n'est-ce pas ?

Eh bien son disque Sleepwalking l'est tout autant. Ténébreux, méticuleux, étrange, déconnecté et classieux, c'est une mirifique promenade somnambule dont on ne voudrait pas connaître le réveil. La prod est soignée comme aux plus belles heures 60s de Gainsbourg, Walker et Hazlewood, les mélodies sont à tomber, le voix est renversante, la mélancolie s'y voit magnifiée : bref, il n'y a rien à jeter. Ce n'est pas pour rien s'il est un invité récurrent dans la playlist du Grand Mix de Nova Bordeaux depuis presqu'un an maintenant, au fil de ses singles impeccables ("You're so cool", "Say you love me too", "Roller disco", etc.)

Alors, je ne sais pas vous mais, à titre personnel, je sais où je traînerai mes arpions le 24 août prochain. Pompéi peut bien être ensevelie une deuxième fois, une faille spatio-temporelle nous faire basculer à l'époque de la Saint-Barthélémy, ça attendra la fin du concert de Jonathan Bree à l'IBoat. Y'a des priorités dans la vie.

Et d'ailleurs, ce concert, on vous en offre quelques places. Une condition quand même : cliquer, dans le formulaire ci-dessous, sur le bon mot de passe Nova Aime (vous pouvez le chercher par ici).

 

 

 

Jonathan Bree, le vendredi 24 août à l'IBoat, à 20h