Aller au contenu principal
Electro Rough : Kas Product

Electro Rough : Kas Product

Le punk a coupé l’histoire en deux. Et vous, vous êtes de quel côté ?

Par Jean Rouzaud

Electro Rough Kas Product

Pour tous ceux qui ne considèrent pas la musique comme un simple amusement pour danser et faire la fête, les sons électroniques en tant que tels, envoyés avec la rudesse qu’ils méritent, sont un continent à part entière…

Et pour ceux qui ont eu la curiosité de s’intéresser à Pierre Schaeffer, Karlheinz Stockhausen, Pierre Henry, Kraftwerk ou Klaus Schulze, Suicide ou Alan Vega, - pour vous faire un parcours express des sons froids, grésillants, électrisants, planants, ambiants, industriels, glissants, martelants ou scratchants – alors Kas Product devrait vous intéresser.

Un CD 11 titres vient de ressortir chez Soul Jazz Records, ou l’on se replonge dans ces inventeurs – passeurs d’électro-clash, de cold-wave hypnotique. Mona Soyoc et Spatsz , sont les deux pionniers de Nancy, qui, de 1982 à 86, ont sorti deux albums, faisant écho à la no-wave, de NY, et aux autres français Comme Mathématiques Modernes, Jacno…

Nos héros post-punk. Concerts en première partie de Marquis de Sade, impressionnant groupe de Rennes avec leur show expressionniste. Cette époque est dure à comprendre aujourd’hui, malgré tous les précurseurs qui jaillissaient avec synthés, boites à rythmes et autres claviers. C’est là que les ordinateurs, les noms de Moog, Farfiza, Hammond, Roland, Korg, ont commencé à entrer dans nos têtes, pas seulement comme des gadgets à effet pour la pop musique.

La presse britannique et française parlent de ce couple radical, bruitiste, presque répétitif, Bertrand Lamargelle sortira un livre sur eux chez Camion Blanc : « So Young but so cold ». L’électro française existe. Mona Soyoc est impressionnante. Une belle femme délicate et punchy, genre eurasienne que le magazine Novamag fera poser sur la terrasse d’Actuel pour un pleine page en diva : une La Callas punk, straight et belle.

En 2000 avec Arnaud Rebotini , elle chante sur l’album de Zend Avesta, elle est encore plus convaincante qu’à ses débuts. Des « Eurockéenes à « les Femmes s’en mêlent », des festivals à Belfort ou Nancy, les réapparitions de Kas Product sont attendues et tiennent le coup. Le talent et la présence ne sont pas altérés par la rigueur électronique , c’est une des preuves que l’on peut s’envoler sur des nappes synthétiques, aidé par quelques riffs choisis.

Le punk a coupé l’histoire en deux. Et vous, vous êtes de quel côté ?

Kas Product. Black et Noir, Soul Jazz Records. 11 titres. (2017)