Aller au contenu principal

L’Éthiopie coupe Internet pour empêcher ses étudiants de tricher

Il y a un an, les sujets avaient fuité.

Par Morane Aubert

Depuis ce mardi, le gouvernement éthiopien bloque l'Internet mobile sur tout son territoire. Bien que l’explication ait tardé, il a finalement été annoncé que cette coupure vise à empêcher les centaines de milliers d’étudiants en période d’examens de faire fuiter les sujets.  

Il y a un an, le gouvernement avait été obligé de reporter ces examens - sur lesquels se joue pour la plupart des étudiants leur futur place à l’université - les sujets ayant été largement diffusés sur Internet 

Une manière de permettre aux étudiants de "se concentrer et d’être libéré des pressions psychologiques et des distractions amenées par Internet", explique Mohammed Seid, membre du bureau des affaires gouvernementales et des communications, à Reuters. 

La coupure devrait durer jusqu’au 8 juin, date de fin des examens. En attendant, c'est toute l'Éthiopie qui se retrouve en plein blackout

Comme le rappelle Le Monde, ce n’est pas la première fois que le gouvernement décide de débrancher le pays. C’était notamment le cas en août 2016. Lors d'importantes manifestations anti-gouvernementales, le premier ministre Haile Mariam Dessalegn, demandait le blocage du réseau Internet et de certains réseaux téléphoniques.

Visuel : © Pixabay / Wokandapix