Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 12 novembre

Un docu sur la grime, un groupe fake et un formidable interview d’Aphex Twin.

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Aujourd’hui, on va se pencher ensemble sur l’histoire d’un morceau dont le titre comporte 26 lettres : « zunguzungunguzunguzeng » de Yellowman. On vous racontera aussi qui est Marc Rébillet, un producteur qui rafle tout sur internet. On tentera aussi de découvrir le mystérieux Aphex Twin, grâce à un interview d’une grande rareté sur le site de Crack Magazine. Enfin, on ouvrira le baladeur de Moodoid, notre invité en fil rouge de cette semaine.

 

…on vous parle aujourd’hui d’un documentaire pour enfin bien comprendre le Grime. 

On vous parle souvent de grime dans Bam Bam, ce genre qu’on peut vulgairement résumer comme étant un rap britannique sur des productions de dubstep. Toutefois, si vous souhaitez comprendre toutes les subtilités et les nuances de ce genre, il existe un ouvrage de référence… Inner City Pressure, signé par le journaliste Dan Hancox ! Malheureusement, le grime n’intéresse pas énormément les français et les maisons d’éditions ne sont donc peu enclines à l’idée d’éditer ce livre dans nos contrées. 

Si vous ne vous sentez pas de vous aventurer dans un livre en anglais sur un genre très spécifique, sachez que ce livre va être adapté en documentaire par Pulse Films, producteur notamment du documentaire Shut Up and Play The Hits sur LCD Soundsystem. De plus, l’auteur de ce livre a le don pour nous mettre l’eau à la bouche…Dan Hancox affirme ainsi : « Si vous voulez comprendre Londres, sa politique, sa pauvreté, ses émeutes, sa gentrification, ses tensions et ses joies, il n’y a pas meilleure porte d’entrée que le Grime sur ces deux dernières décennies ». On peut donc espérer un très beau documentaire et on ne manquera pas de vous tenir au courant !

…on évoque une immense arnaque musicale qui nous fait bien rire.

C’est l’histoire d’une arnaque comme l’histoire de la musique en connaît. Cette arnaque a été montée par un groupe de rock, Threatin. Enfin, du groupe il n’y en a que le chanteur, un certain Jered Threatin. Celui-ci a tout simplement réussi à créer un faux label, une fausse agence de management et de booking ainsi que de faux fans,  pour finalement réussir à organiser une vraie tournée européenne. 

Ce soit disant groupe de rock de Los Angeles, c’est-à-dire ce fameux Jered Threatin, a d’abord commencé par s’acheter des fans sur Facebook, 38 000 tout de même. Ensuite, il a inventé une agence de booking pour faire croire à son succès pour ensuite aller jusqu’à créer de faux médias pour relayer des interviews copiés collés sur d’autres artistes et y apposer la seule chose vraie chez lui : ses morceaux. 

Mais cette supercherie a eu des conséquences. Une dizaine de salles de concert en Angleterre, en France et en Allemagne se sont faites avoir et ont donc programmé des shows de ce groupe fantôme. Au final, les premiers concerts qui ont eu lieu ces derniers jours se sont donc tenus devant des salles vides ! Le backing band qui a été engagé par ce Jered Threatin est, lui aussi, en train de réaliser l’arnaque monumentale montée par le chanteur… 

...on fouille dans le grenier de New Order et de Joy Division.

Peter Hook, l’ancien bassiste de Joy Division et New Order s’apprête à mettre en vente une série d’objet ayant appartenue aux deux groupes. Une nouvelle qui ravira, ou peut-être désolera, notre animateur David Blot, peut-être le plus grand fan français de New Order !

C’est depuis 2007 et le départ forcé de Peter Hook du groupe, qui s’était d’ailleurs soldé par un procès, que le bassiste fait dans la nostalgie avec des livres, un club, des masterclass, des conférences et même des concerts où il rejoue les albums de ces deux groupes mythiques, Joy Division et New Order, avec son nouveau groupe : Peter Hook and the Light. 

Aujourd’hui, il souhaite se séparer de souvenirs associés aux groupes. La basse utilisée dans les premiers enregistrements de Joy Division, la guitare de Closer, l’affiche originale du mythique concert aux Bains Douches, et même la table de réunion de Factory Records, tout ces objets historiques sont à présent mis en vente par  Peter Hook. Une partie des profits sera alors reversée à l'œuvre caritative Calm, qui lutte contre l’épilepsie, maladie dont souffrait Ian Curtis. 

 

…on consacre notre focus à Aphex Twin et son incroyable interview. 

Le focus du jour traite d’une interview, mais pas n’importe laquelle. Celle-ci est rare, précieuse et peut-être la dernière du genre. C’est le mystérieux Aphex Twin qui a accepté de répondre à des questions pour le magazine anglais Crack. Une interview qui pose d’abord les bases : Aphex Twin est un mythe, parce que chacun de ses albums ont changé la face de la musique. Ses albums Selected Ambiant Works ont inventé une dance music mélodique avant d’en faire un genre caverneux sans batterie. Quant à son projet intitulé Richard D.James, disque portant son prénom et nom, fait de la drum’n’bass une musique aux airs enfantins comme on en avait jamais entendu auparavant. 

Mais Aphex Twin c’est aussi un troll, un taiseux, un homme qui n’aime pas parler de lui préférant au contraire brouiller les pistes. On ne sait pas tout de lui, loin de là, d’où la richesse de cette interview qui nous en apprend un peu plus sur l’individu mais d’une manière toujours bien particulière.

Ainsi, lorsque le journaliste l’interroge sur sa productivité musicale depuis 2015, Aphex Twin explique que c’est parce que s’il meurt, ses enfants et sa femme se retrouveront avec des milliers de morceaux sur les bras, et qu’il veut donc les en alléger. De même, lorsqu’on l’interroge à propos de la technologie, qu’il maîtrise pourtant depuis toujours, Aphex Twin affirme que celle-ci le rend anxieux… Finalement c’est une interview d’une rareté incroyable dans laquelle l’artiste se livre sur des sujets aussi variés qu’intéressants. On l’entend parler de ses parents, de ses souvenirs en tant que producteur, de ce que posséder la musique veut dire, des sommes qu’il dépense en tant que collectionneur de disques, et de ses souvenirs musicaux aussi… Un interview incroyable donc. À lire, de ce pas, sur le site de Crack Magazine !

La playlist :

  • Nicola Cruz - Siete
  • Slow Down - Ishdarr
  • Missy Elliott - Get Ur Freak On
  • Yellowman - Zungguzungguguzungguzeng
  • Foam Nights - The Mauskovic Dance Band
  • FOKN Bois - Wo Nim Mi
  • Stand High Patrol / Marina P - Atmosphere
  • Bumby - Misérable Miracle 
  • Harles Bradley - Heart of Gold
  • Aphex Twin - Boy Girl Song 
  • Quadry - Blueglass
  • Another Hit - Summer Twins
  • Too Faded - Rob $tone feat. P LO. 

 

Visuels © Jeff Kravitz / Contributeur

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Wiliams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 25 juin

C'est la dernière semaine de la saison, alors on revient sur nos coups de coeurs musicaux de l'année

BAM BAM : les Affaires Musicales du 21 juin

BAM BAM : les Affaires Musicales du 21 juin

Ce vendredi, BAM BAM vous faire vivre les Francos de Montréal avec des lives, des interviews et morceaux 100% québécoi