Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 13 mars

Avec la plateforme anti-Netflix, une compilation City Pop et le retour de Baby Phat

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Bonsoir à toutes et à tous, il est 18h sur Nova. C’est donc l’heure où vous sortez d’un bureau, celui chiant, pour entrer dans un autre Bureau, celui des Affaires Musicales, celui cool. Aujourd’hui dans BAM BAM, on va vous parler de frangnol, oui, le mélange d’espagnol et de français dans le rap. On va aussi vous faire un saut de nostalgie en racontant la marque de sape des femmes les plus cool des 90’s, on évoquera aussi la BO d’un très beau film d’animation sur la tragédie Khmers rouges. En fin d’émission, c’est Blundetto qui nous joue des disques, mais pour le moment nouveautés, nouveautés, nouveautés ! 

…on vous présente l’anti-Netflix.

En ce moment, Nicolas Winding Refn, le réalisateur de Drive ou de Pusher est à Paris par invitation de la cinémathèque française. Vous vous en souvenez peut-être, Nicolas a dernièrement décidé d’investir beaucoup de temps et d’argent dans une plateforme : bynwr.com. Il veut faire les choses bien, mieux que Netflix en tout cas. Notamment, il souhaite donner accès à un catalogue de films introuvables mais restaurés, et ce gratuitement. La version française de cette plateforme ultime pour les cinéphiles va être lancée dans les jours qui viennent. Un des premiers films qu’on y verra s’appelle The Nest of The Cuckoo Bird, de Bert Williams.

C’est un bijou gothique et dramatique datant de 1965. Cela donne le ton sur la qualité de la sélection, parfait pour ceux qui disent qu’il n’y a rien de bien à voir sur Netflix. Si vous voulez tout savoir sur le projet et les films que vous pourrez y retrouver, allez sur le site : bynwr.com. Vous pouvez aussi regarder sur Télérama puisque le réalisateur, Nicolas Winding Refn, a donné une longue interview où il raconte son rapport au cinéma et au futur du ciné. 

…on fait le plein de funk japonaise.

Il y a quelques semaines dans BAM BAM, on vous faisait tout une mise à jour sur ce genre un peu particulier qu’est la City Pop, cette funk synthétique japonaise des années 80.

C’est dans un pays en plein boom économique que la jeunesse s’est crue en Californie pendant une dizaine d’années. On sait bien que sur le papier c’est très alléchant. Vous allez pouvoir vous en mettre plein les esgourdes puisque le label Pacific Breeze s’apprête à sortir une compilation dédiée au genre : City Pop, AOR, et Boogie au Japon de 76 à 86. Il s’agit là de la troisième sortie du label consacrée aux archives de la musique japonaise, après une spéciale rock et une spéciale ambiant. 16 morceaux remasterisés dont on a pu écouter les extraits promotionnels, on a hâte de pouvoir vous en jouer à la sortie du disque, prévue le 3 mai prochain. 

…on parle de Baby Phat, une marque so glamourous qui a habillé toutes les rappeuses des 90s.

On vous parle d’une marque de sape dont l’histoire est immédiatement liée à celle de la musique. Mesdames et messieurs, souvenez-vous de Baby Phat. Pour bien parler de la marque, il faut se souvenir des années 90 et de l’âge d’or de la fashion hip-hop. Aux Etats-Unis se créé des marques comme Ecko Unlimited portée par Eminem, Fubu - For Us, By Us - la marque destinée à un public afro-américain et ayant comme égérie LL Cool J. On ne peut pas oublier Stüssy, ou Phat Farm - sans doute la plus chic des sapes de streetwear, créée par Russell Simmons, businessman et ex RUN DMC. Justement, en 1998 Russell Simmons est marié à un ex mannequin et entrepreneuse : Kimora Lee. Celle-ci a l’idée de créer une marque jeune, indépendante, pour les femmes qui s’assument. Le logo est un chat glamour, tout en strass. Les premières à porter ces sapes roses bonbon, en velours, en fourrures, toujours très sexy, très échancrées s’appellent Lil Kim, Aaliyah, Mary G Blige, Missy Elliott.

Mine de rien, c’est une première qu’une marque comme celle-ci arrive à toucher autant de diva du hip-hop. Baby Phat, c’est la marque des femmes qui font le hip-hop des années 2000,  dans l’industrie de la mode c’est une petite révolution. Les mannequins sont métisses, noires, asiatiques, les femmes qui portent ces habits font ce qu’elles veulent de leur corps et de leurs courbes, et en plus ça ne coûte pas cher. Rapidement Baby Phat se décline et devient la marque préférée des adolescentes américaines, la businesswoman Kimora Lee devient millionnaire et le peau de pêche se diffuse à travers le monde. Regardez les photos des défilés Baby Phat, ça rend nostalgique. On comprend bien comment cette marque a dicté toute une esthétique urbaine des années 2000. La bonne nouvelle c’est que Baby Phat revient. La marque se relance en 2019 et va sortir une nouvelle ligne. Reste à voir si le glamour provocant va revenir, si ce n’est pas déjà fait !

La playlist :

  • TRKRNR feat. Trailer Limon "Stimulate" 
  • Thierra Wack - Wasteland
  • Steel Mind - Lionel
  • Blick Bassy - Woni
  • Ugly Duckling - La Revolucion
  • Channel Tres - Brilliant Nigga
  • Guts - Mucagiami
  • The Yardbirds - For Your Love
  • Karen O x Danger Mouse - Turn The Light
  • Limousine - Oiseaux du Matin
  • Missy Eliott - One Minute Man
  • NOLA - Whodat

BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales, une émission animée par Sophie Marchand et Jean Morel, et réalisée par Malo Williams. Du lundi au vendredi, 18h00-19h30.

Visuel © Logo de Baby Phat

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

Avec une info qui n'en est pas, les playlists au nom hyper spécifique et les secrets de fabrication de tubes

BAM BAM : les Affaires Musicales du 21 mars

Avec une info qui n'en est pas, les playlists au nom hyper spécifique et les secrets de fabrication de tubes