Aller au contenu principal

BAM BAM : les Affaires Musicales du 29 janvier

Avec la tournée de Massive Attack, une adaptation de "Je danse le Mia" et la Nothern Soul

 

BAM BAM, c’est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova. 

Aujourd’hui on vous a prévu plein de nouveautés, on va écouter ce qui se passe musicalement du côté du Venezuela et on rencontre pour vous la future star du reggae jamaïcain, Koffee. Par ailleurs, on continue nos recherches dans le baladeur de Bertrand Belin.

…on vous parle de Massive Attack qui a commencé sa tournée.

 « Teardrop » de Massive Attack, en live ? Oui c’est de nouveau possible. 

Ce que vous n’entendez peut-être pas, c’est que celle qui chante, c’est Liz Frazer, la chanteuse emblématique des Cocteau Twins. Ce que vous ne savez peut-être pas non plus, c’est que ça a été ce 28 janvier. Le groupe a commencé la tournée anniversaire pour les 20 ans de l’album Mezzanine. 20+1 pour être honnête, le disque mythique étant sorti en 1998. Les Bristoliens ont inauguré cette tournée à Glasgow, il y a quelques vidéos présentent en ligne. Sachez surtout qu’ils seront à Paris les 11 et 12 février, à Nantes le 13 et à Floirac le 14.

…on apprend que « Je danse le Mia » de IAM va être transformé en film. 

C’est une des infos du jour mais on ne sait pas trop comment l’analyser. Un long métrage inspiré du « Je danse le Mia » d’IAM est en préparation. Il est écrit par Michaël Youn et Matt Alexander, responsable du Boulet ou de Double Zero

L’histoire est celle d’un jeune Marseillais des années 80 qui va se retrouver propulsé de son passé où on écoutait Delegation ou Shalamar, au Marseille d’aujourd’hui où la figure de Jul est aussi importante que celle de la Bonne Mère. 

Le film sera produit par Romain Le Grand et Vivien Aslanian qui ont notamment produit Les Tuches… Toutefois, Akhenaton lui-même sera à la supervision. L’occasion, tout de même, de se rappeler de ce morceau atypique de l’histoire du rap qu’était « Je danse le Mia », deuxième meilleure vente de l’année 1994, extrait de l’album Ombres et Lumières. Le titre avait tout de même valu au groupe quelques critiques. Il était, à l’époque, jugé trop commercial et ne préfigurait aucunement la réponse éclatante du classique l’Ecole du Micro d’Argent quelques années plus tard. Pour le film, on attend de voir…

…on vous parle de la Northern Soul et de ces disques américains qui ont revu le jour grâce à des Anglais. 

 La Northern Soul a secoué le nord de l’Angleterre pendant une bonne dizaine d’années, mais le genre vient en fait d’Amérique du Nord. C’est un excellent papier signé Alexandre Gimenez-Fauvety, pour Section 26, qui revient sur l’histoire du genre. A la fin des années 60, au début des années 70, les Anglais dansent. Certains sont épris de rock psychédélique, d’autres n’ont d’yeux que pour le ska, quand les deniers sont accros à une certaine soul américaine. Au début, on ne sait pas trop comment nommer ce genre de disques qui fait danser cette certaine jeunesse. Mais puisqu’elle a du succès, particulièrement, dans le nord de l’Angleterre, un journaliste décide de l’appeler Northern Soul. Contrairement à ce qu’on entend parfois, la Northern Soul ne vient pas du Nord des Etats-Unis. Il est écouté dans le Nord de l’Angleterre. Ceci expliquant cela. La Northern Soul sonne un peu comme des productions de la Motown et commence à désigner des disques un peu confidentiel sortis aux Etats-Unis. Il sont construits sur un certain modèle : un beat fort, des mélodies bien produites, bien corde sensible, une voix forte, et un tempo rapide pour satisfaire les danseurs anglais, consommant souvent des amphétamines. Le plus fou, c’est que la Northern Soul est un genre créé a posteriori, par les DJ et les diggers qui vont chercher des disques oubliés aux USA et qui feront à coup sûr danser leur public anglais. Certains morceaux deviennent des hits, dix ans après leur sortie. L’histoire de ce genre musical, c’est que c’est aussi devenu un type de danse, une façon de s’habiller, et que la Northern Soul a nourri une certaine idée du clubbing à l’anglaise. Pour tout comprendre, allez donc lire ce papier sur le site section-26.fr. C’est riche et illustré d’une playlist. Parfait donc.

La playlist : 

  • Mereba - Bet
  • Lucki Peach Dreams
  • Sneaks - Money Don't Grow On Trees + Vampire Weekends 2021
  • Flavien Berger - Gravité
  • Dandy Warhols - We Used to Be Friend
  • Deb Never - In The Night
  • Loyle Carner - You Don't Know
  • Artic Monkeys - Mardy Bum
  •  Anthony & The Imperials, Gonna fix you good
  • Oliver Mtukudzi - Dzoka Uyamwé
  • Gold Link Got Muscles feat. Pewee Longway
  • Benny Sings - Not Enough

Visuel © affiche promotionnelle de la tournée XXI de Massive Attack

BAM BAM
Emissions

BAM BAM

par Sophie Marchand & Jean Morel
Lundi-vendredi, 18h00-19h30

Avec un concert déjà mythique de Buju Banton, un super papier sur L'Ecole du micro d'argent et Myspace qui perd son catalogue.

BAM BAM : les Affaires Musicales du 18 mars

Avec un concert déjà mythique de Buju Banton, un super papier sur L'Ecole du micro d'argent et Myspace qui perd son catalogue.

Avec un concurrent underground à l'Eurovision, un escroc qui arnaque les boys band et notre hommage à Alain Bashung.

BAM BAM : les Affaires Musicales du 14 mars

Avec un concurrent underground à l'Eurovision, un escroc qui arnaque les boys band et notre hommage à Alain Bashung.

Avec la plateforme anti-Netflix, une compilation City Pop et le retour de Baby Phat

BAM BAM : les Affaires Musicales du 13 mars

Avec la plateforme anti-Netflix, une compilation City Pop et le retour de Baby Phat