Aller au contenu principal

Dans le Jargon : « JACK »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.


 

Ce message, ce prêche, c’est celui de Fingers Inc, de Mr Fingers ou Larry Heard, un producteur de légende de Chicago. C’est un peu le meilleur message introductif pour nous parce que, aujourd’hui, on va essayer de comprendre qui est ce Jack, qu’est-ce que le jack et pourquoi Jack est sans doute le nom le plus connu de toute la house de Chicago. Mais qu’est-ce que Jack ? Un prénom, une danse, un concept ? Eh bien, c’est un peu tout ça à la fois. Dans ce speech qui est un discours mythique tenu par le producteur Chuck Roberts - un sermon samplé des milliers de fois dans des morceaux de house - ce que l’on entend c’est :  « Jack is the one who gives you the power to jack your body. ». Cela signifie grossièrement : « Jack est celui qui te donne le pouvoir de jacker ton corps. »

Dans les années 1980, Jack c’est une divinité, le saint patron de la house naissante de Chicago. C’est en même temps une danse, « jack your body » ça vient du « jacking », une danse née dans les années 70-80 sur la côte est américaine. Ce n’est jamais évident de raconter une danse avec des mots, mais pour résumer, cela provient du jazz et un des move du jacking consiste à onduler du torse tout en ayant un jeu de jambes bien technique. Comme la musique, c’est un dérivé de la danse disco. En 1984, un certain Chip E sort un maxi qui s’appelle Jack Trax sur lequel on entend « Time To Jack ». Cela vous donne une idée du type de sonorités qui faisaient alors danser toute la ville américaine.

C’est un peu comme « shtroumpfer », « to jack » ça peut vouloir dire plein de choses. Les formules « Jack Your Body », « Jack Your House », « Time To Jack » se retrouvent dans énormément de productions de house de Chicago, certains artistes vont jusqu’à placer le terme « jack » dans leur nom : Farley Jackmaster Funk ou Jackmaster Dick. On a un peu de mal à décompter le nombre de productions qui parlent du Saint Patron Jack pendant  toutes ces années. Après Chicago, la mode et le terme se sont diffusés à travers les Etats-Unis, puis en Europe, principalement par la musique. Comme souvent quand une culture devient plus large, lorsqu’elle quitte les warehouses pour s’imposer sur MTV ; elle en perd un peu de son sens. Mais n’oublions jamais que : « In the beginning, there was Jack, and Jack had a groove. ». En l’honneur de Jack, le pionnier, on joue un titre mythique de Steve Silk Hurley, un appel à la libération par la danse.

 

Dans le Jargon, tous les mercredis dans BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel et réalisé par Malo Williams, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) Nova

Dans le Jargon
Emissions

Dans le Jargon

par Sophie Marchand & Jean Morel

Dans le Jargon : « ILLMATIC »

Dans le Jargon : « Illmatic »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « YEYO »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.