Aller au contenu principal

Dans le Jargon : le « LOUCHEBEM »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans BAM BAM, on bouscule nos habitudes, ce n’est pas un mot spécifique qui est mis à l’honneur mais un parler, presque une langue, celle des bouchers, le louchebem. Un jargon fascinant avec des règles extrêmement précises. Le louchebem, c’est donc l’argot des bouchers dont les premières traces en France remontent chez les bagnats et les forçats du début du 19ème siècle. Ce jargon provient des bouchers qui, pour ne pas se faire comprendre des autres, notamment en prison, utilisaient ce code crypté. Puis avec le temps, cette façon de déconstruire les mots pour en construire de nouveaux est devenue de plus en plus populaire.

En effet, le louchebem, à la fois simple et compliqué, consiste à prendre un mot, de déplacer la première lettre à la fin du mot, puis, de remplacer la première par un L. Pour finir, on y ajoute un suffixe, souvent en « em ». Concrètement, « boucher » devient « oucheb » puis « loucheb » et enfin... « louchebem » ! Que ce soit dans le langage courant ou dans les chansons de rap, on retrouve différents exemples de cette pratique. « loufoque » par exemple signifie « fou », qui devient « ouf », puis « louf » puis « loufoque ». Ou encore « loucedé » qui, au départ, signifie en « douce ». Donc en « oucéd » devient en « loucéd », pour finir par devenir en « loucédé ». Mais aussi « oufiah », « larfeuille »… Autant de mots que l’on a déjà entendus sans s'apercevoir qu’il s’agissait de louchebem !

Si en général, les gens n’en ont pas conscience, dans la chanson francophone le louchebem est un exercice de style bien courant, Renaud en étant un peu le spécialiste du genre.  

Il est toutefois loin d’être le seul à s’être intéressé à cette pratique. Certains rappeurs, ceux en général, s’intéressant le plus au verlan, au javanais et à l’argot en général, se sont emparés de cette façon de transformer le vocabulaire. C’est le cas par exemple du lillois Pink Tee.

Les plus avertis d’entre vous s’en seront doutés, lorsqu’on parle de louchebem et de rap on ne peut passer à côté de la bravoure d’IAM, et d’Akhenaton en particulier, qui est allé jusqu’à retranscrire son couplet entier en louchebem. Cette incroyable performance est présente dans le morceau « Sale Argot ».

Le rappeur y commence son couplet ainsi :

« Tu connais le flow, tactique de barje, sale argot / Cherche pas les problèmes mecs / Kiffe le son et reste relax tu sais ». Le tout en louchebem…Pour les plus courageux d’entre vous, on vous laisse tenter de découvrir la suite. Pour les autres, vous pouvez toujours découvrir le sens de ce magnifique couplet sur le site Genius !

« Lutem lonnaicès le lowflem, lactiquetem ledem larjebem lalesem algorem

Lerchechem lapem les loblèmesprem lecmic

Liffekès le lonsem et lesterem lelaxerem lutem laissem

Larseillemic landem les leinevem lusqu’àjem la lormic

IAM une lachinemic à lavagérem

Landem les loursecès y’a des lophétrem à laflérem

Lutem leuvem ludem lurepem lartiécès

AKH lentem lonnedem à la laissecès

Lanleguem ledem lafiquantrem et leucsem

Laintenanmic luplem latiquanprem

Lessem lourpem les laivrem lettecem lusiquemic

Lésignédem lourpem laireplem aux lanatiquefem

Leizesem lesuremic et c’est la lessionprem

Lordelebem lessem lonbem j’en ai les lissonfrem »
 

Dans le Jargon, tous les mercredis dans BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel et réalisé par Malo Williams, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) Radio Nova

Dans le Jargon
Emissions

Dans le Jargon

par Sophie Marchand & Jean Morel

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « FRANGNOL »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « BINKS »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.