Aller au contenu principal

Dans le Jargon : « MOULA »

Toutes les semaines, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Aujourd’hui on va parler d’un terme ayant évolué, voyagé et même changé de signification. Un mot d’argot comme on les aime. Parlons peu, parlons « moula ».

Et pour parler bien de moula, qui s’écrit parfois « mula » ou encore « moulah », il faut commencer notre voyage aux Etats-Unis. A l’origine, « mula » c’est de l’anglais, du vieil anglais même, puisque ce mot est utilisé depuis les années 30.

Certains pensent que ça vient de l’espagnol. « Mula », c’est notamment une mule,  qui à l’époque, servait de monnaie d’échange. C’est une expression qui s’est répandue dans l’argot des rues, pour arriver, comme souvent, dans la bouche des rappeurs. Impossible de retrouver quel est le premier rappeur s’étant servi du terme. Toutefois, nous savons qu’en 1997, Notorious BIG et Tracey Lee chantent déjà leur amour des dollars.

Après il est vrai que la plupart des soldats du rap game américain ont, un moment ou un autre, chanté la moula : The Game et Kanye West, MF Doom, Future, Rick Ross, Lil Wayne, Talib Kweli, Dr Dre ou 2 Chainz ont tous un morceau à ce propos.

Ce qui est intéressant aussi, c’est que le mot s’est transposé tel quel en français.

Un des premiers à le dire c'est Akhenaton en 1995 dans son morceau “J’ai pas de Face” - IAM toujours en avance, surtout que le mot est utilisé dans plusieurs morceaux et plusieurs projet. 

Mais c’est Booba qui va provoquer l’étincelle avec son morceau Caramel, en 2012, je le cite : “je dois faire du biff, de la mula, du caramel”. Il se répète un peu, mais ce qu’il veut c’est générer du cash - et c'est après lui qu'on entend un peu partout cette acception du terme argent, chez PNL, Gradur, Ninho, Damso ou Vegedream, Heuss l’enfoiré qui n’ont pas honte de dire que tout ce qu’ils veulent c’est faire de la moula ou de la moulaga. 

 

Si en France comme aux Etats-Unis « moula » signifie argent, le terme a aussi un autre sens. Depuis quelques années, la « moula » on peut aussi la fumer, et tousser. C’est devenu du cannabis, qui se fume donc, et on dirait que c’est le rappeur MHD qui est à l’origine de ce glissement de sens dans son titre « AFRO TRAP Part.1 ».

« T'as fumé ma moula t’as toussé ». La moula, c’est de l’argent et c’est devenu du shit. C’est presque une métonymie qui a lieu ici puisque l’argent permet d’acheter de la drogue et la drogue d’avoir de l’argent... Qui plus est, « mula » en espagnol signifie, comme on l’a vu, la « mule »… Et la mule, c’est celui qui transporte la drogue.

Reste à savoir si MHD a été le premier, en 2015, à décider arbitrairement de cette nouvelle acception !

Dans le Jargon, tous les mercredis dans BAM BAM, le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel et réalisé par Malo Williams, du lundi au vendredi sur Nova.

Visuel : (c) Radio Nova

Dans le Jargon
Emissions

Dans le Jargon

par Sophie Marchand & Jean Morel

DANS LE JARGON : "BABOS"

DANS LE JARGON : "BABOS"

Chaque semaine, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « BANGER »

Dans le Jargon :  « BANGER »

Chaque semaine, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.

Dans le Jargon : « BOUG »

Dans le Jargon : « BOUG »

Chaque semaine, dans BAM BAM, on vous explique ces expressions que l’on entend toujours sans jamais les comprendre.