Aller au contenu principal

À la dérive avec Rocé

Rappeur, glaneur et collecteur des mémoires de luttes.

On part à la dérive avec Rocé, rappeur, glaneur et collecteur des mémoires de lutte. Il a produit un disque qui s'appelle Par les Damnés de la Terre, titre qui reprend celui de l'ouvrage de Frantz Fanon. L’album offre 24 chants libérateurs, émancipateurs, anti-colonialistes et contestataires, de 1969 à 1988. À la dérive avec Rocé c'est la révolte en chantant dans les rues du quartier de la Goutte d'Or. Rendez-vous à Paris XVIIIe, un îlot de résistants et de poètes qui crient sur fond de free jazz. 

On marche dans les pas des ouvriers de chez Renault, des anti-franquistes, des enfants d'esclaves, des journalistes assassinés et on s’abreuve à la source du rap français. On se promène avec, dans les bras, quelques exemplaires de son album d’archives. Il compile des discours, des textes et des chansons qui racontent une époque où les luttes bâtissaient des fraternités et de l'espoir, loin des plaintes individuelles et sans réseaux sociaux. 

Avec Rocé, le rap hexagonal retrouve la mémoire, ses racines et ses lianes et la contestation résonne au rythme de la poésie. La dérive est une marche pacifique accompagnée de chants puissants, le discours et la méthode pour retrouver l'esprit des luttes. Rocé a vu naître le rap français dans les quartiers et ici dans le XVIIIe. Par les damnés de la terre retrouve, dans les sillons fossilisés, un chant, un flow et l'engagement d'un rap made in France qui nous vient du passé. Toujours dans la bonne direction, on est arrivé chez ses copains de la Scred Connexion et on a continué à monter jusque chez Jean-Marc dans son Ecomusée… Sur notre route on a croisé Jaurès, le disquaire et Ameth Sissoko le griot groovy de Paris !

Visuel © Wikimedia Commons / Rocemusic / Tcho Antidote 

À la dérive
Emissions

À la dérive

par Aurélie Sfez
Le Dimanche à 18h

À la dérive avec Lydia Lunch

À la dérive avec Lydia Lunch

Chanteuse, poétesse, écrivaine, et actrice américaine, égérie du mouvement Underground et no wave new-yorkais, Lydia Lunch est l’auteure de plus de trente albums. La voilà avec Aurélie Sfez.