Aller au contenu principal

Nach : « Ado, je n’étais pas à l’aise avec mon aspect, ma féminité, ma masculinité »

Nach dans Marie Transport, épisode 1 sur 5.

Nach est chorégraphe et danseuse, et elle vient du Krump. Comme beaucoup, Nach a rencontré le Krump – de l’acronyme anglais KRUMP, Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise – en regardant le documentaire Rize  de David Lachapelle.

Le Krump est une danse née juste après des émeutes dans les ghettos de South Central à Los Angeles. Une danse qui permet de canaliser la colère, l’agressivité, la rage, l’obscurité et d’en faire une sorte de célébration de la vie. C’est à Lyon que Nach a commencé le Krump, avant d’aller à Paris s’entraîner — tout en poursuivant ses études de musicologie dans les couloirs de la Défense et sur les toits de Décathlon.

Depuis, elle a aussi découvert la scène en participant à Éloge d’un puissant royaume, spectacle du chorégraphe Heddi Maalem, séduit par la puissance du krump. Avec Heddi Maalem, elle découvre une autre manière de pratiquer la danse, et devient elle-même chorégraphe, c’est ainsi qu’elle crée son solo Cellule

Sa recherche ne fait que commencer, et l’a déjà emmené au Japon, découvrir et se frotter au Bûto, autre danse née des traumatismes du Japon des années 1950 et 1960, autre danse qui amène l’obscurité à la lumière, aussi lente que le Krump est rapide. Un voyage de 6 mois qui a inspiré sa 2e pièce Beloved Shadows, pour sa compagnie (Nach Van Dance Company). Beloved Shadows, des ombres apprivoisées qu’on a appris à aimer. Le 21 janvier, à la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs s’est ouvert un cycle dédié au Krump, où Nach travaille en ce moment à une version Krump du Sacre du Printemps.

Marie Transport rejoint Nach au 104, centre culturel parisien, où beaucoup de danseurs, mais aussi des comédiens et des circassiens, se rejoignent pour s’entraîner et travailler.

Dans cet épisode

Marie rejoint Nach au 104 et — faute de métros — elles vont toutes les deux à pied vers Belleville, en évoquant les débuts de Nach dans le Krump.

Visuel © YouTube / Numeridanse

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 4 sur 4.

Ezechiel Pailhes : « Je mets plus de temps à composer des chansons que d’autres musiques »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 4 sur 4.

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.

Ezechiel Pailhes : « Oui enfin non, enfin oui, quoique non, quoique peut-être, enfin non »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 3 sur 4.

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.

Ezechiel Pailhes : « J’ai adapté trois poèmes de Marceline Desbordes-Valmore »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.