Aller au contenu principal

Tshegue 5/5 : « Un mec a déjà lancé un casque de chantier sur la scène »

Tshegue, c’est d’abord un ouragan sur scène. Quiconque les a vu s’exprimer sur une estrade reconnaît en eux des bêtes de scène. Elle, Faty, a grandi à Kinshasa, puis a fait le tour des banlieues parisiennes. Lui, Dakou, a grandi en banlieue sud avec une -voire deux- oreille.s à Cuba, où son père a jadis participé à la révolution.

Leur musique est une sorte de bouillon fusion de punk, de hip-hop, de rumba congolaise, d’électro et de musique cubaine sur lequel Faty chante en anglais, en lingala, en bantou, en swangi et en mots qu'elle a inventé.

Il y a deux ans, ils se sont fait une réputation aux festival Afropunk et We Love Green. Leur performance a eu tellement d’écho que la presse musicale internationale s’est dépêchée de se faire un avis sur le duo, qui s’est révélé très positif à la sortie de leur 1er EP, Survivor.

Leur nouvel EP, Telema, sort mercredi.  Ils sont actuellement en tournée en Colombie, et le 19 juillet à Carhaix, aux Vieilles Charrues.

mt

Dans cet épisode

Dans ce dernier épisode, Faty et Dakou parle de l’expression “figure de la nuit”, et des plus grosses gamelles qu’ils ont pris sur scène.

Marie Transport
Emissions

Marie Transport

par Marie Misset
du lundi au vendredi à 8H20

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 4 sur 4.

Ezechiel Pailhes : « Je mets plus de temps à composer des chansons que d’autres musiques »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 4 sur 4.

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 3 sur 5.

Ezechiel Pailhes : « Oui enfin non, enfin oui, quoique non, quoique peut-être, enfin non »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 3 sur 4.

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.

Ezechiel Pailhes : « J’ai adapté trois poèmes de Marceline Desbordes-Valmore »

Ezechiel Pailhes dans Marie Transport, épisode 2 sur 5.