Aller au contenu principal

Dans les archives de la Book Box (54)

Dans le coffre aux inédits de Prince, Laetitia Dosch « fait péter » les limites de l’humour, Maurice Pons triste à pleurer, Anaïs Nin par Jean Rouzaud, sous le drapeau anarchiste… Souvenirs.

Monter aux archives. Dépoussiérer la machine. Et enclencher la fonction aléatoire du juke-box littéraire de Radio Nova, afin de piocher par les 7600 lectures effectuées depuis la création de la Book Box en septembre 2011. Prévoir un fauteuil, se servir un rhum ambré et appuyer sur « entrée ». Apprécier le grincement familier des rouages, des pistons et des turbines, voir ressurgir du passé des textes et parfois d’étonnants lecteurs, au hasard… Le tout, accompagné de raretés musicales exhumées des entrailles de notre station. Que la mémoire vive ! 

Au programme : 

nbb

- Alexis Tain, Prince - Le Cygne Noir

- Laetitia Dosch commente un extrait de son spectacle Laetitia fait péter… 

- Maurice Pons, La Fenêtre (tiré de Délicieuses frayeurs).

- « Jean Rouzaud à tort d'avoir toujours raison », par Jean Rouzaud : à propos d’Anaïs Nin . 

- Louise Michel lue par Audrey Vernon, Nous avons pris le drapeau noir (plaidoirie de 1887, tirée de ses Mémoires), extrait du documentaire de Tancrède Ramonet, Ni dieux ni maîtres, une histoire de l'anarchisme

NBB

Une émission imaginée et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Nova Book Box
Emissions

Nova Book Box

par Richard Gaitet
DImanche 12H00-13H00

Dias de los muertos

Nova Book Box, épilogue – l’enterrement mexicain

Finito, rideau, merci pour tout et à bientôt, vous pouvez débrancher la machine : le juke-box littéraire de Radio Nova ne reprendra pas à la rentrée. Après neuf saisons, dansons sur sa tombe en buvant de la tequila, en public. Olé !

Lost

Xabi Molia : « La catastrophe, c’est aussi le temps de l’aventure »

À la rentrée, cet écrivain et cinéaste d’origine basque publiera une robinsonnade dans laquelle 80 Français, fuyant l’Hexagone en proie à une épidémie de grippe inédite et ravageuse, se réfugient sur une île déserte du Pacifique.

Ex-Cahiers du Cinéma : « L’intensité de la colère, symétrique à l’ardeur de l’amour »

Ex-Cahiers du Cinéma : « L’intensité de la colère, symétrique à l’ardeur de l’amour »

Comment les mots viennent aux critiques ? Deux membres de l’équipe démissionnaire des « Cahiers du Cinéma », Jean-Philippe Tessé et Paola Raiman, feuillettent leur livre d’images en insistant sur la dimension littéraire de l’exercice.