Aller au contenu principal

Nova Classic : « Hot Hot Hot » d’Arrow

« Hot Hot Hot » : quand le soca passait sur Nova.

Radio Nova revisite ses propres classiques : les raretés de tout bord qui rythment notre antenne, de la soul-funk au hip-hop en passant par les musiques afro-latines et la pop. Aujourd'hui : « Hot Hot Hot » d’Arrow.

Un morceau qui, comme son nom l’indique, fait monter la température d’un cran puisqu’il s’agit d’un soca que l’on pouvait entendre sur les ondes de Radio Nova dès le début des années 80. Le soca, pour rappel, c’est le genre petit frère du calypso, ce rythme de Trinidad et Tobago. Ce « Hot Hot Hot » ne vient pas de l’île mère du soca mais d’un endroit que l’on appelle « l’Émeraude des Caraïbes », l'île Montserrat. Il est chanté par la super star du soca Alphonsus Celestine Edmund Cassel, connu sous l’alias d'Arrow. L’homme a commencé sa carrière dans les années 60, il gagne alors tous les concours de Calypso.

Après deux albums sorti dans les années 70, il commence à fusionner le calypso à d’autres genres : le zouk et la salsa. Il sort un hit en 1982 : « Hot Hot Hot », distribué en France par Celluloïd et Melody. Le secret du succès : à la production, on retrouve Leston Paul. Le producteur de Trinidad et Tobago est, à cette période, un homme aux mains en or, et tout ce qu’il produit est un succès. Aussi, quand Leston s’associe à Arrow sur cet album Hot Hot Hot, les Caraïbes dansent sur ce titre qui arrivera en Europe via l'Angleterre. Le morceau devient même un hymne de foot, puisqu’il sera choisi comme thème de Coupe FIFA 1986. Sur Nova, la fièvre de Trinidad se partage à tous les étages, sur les ondes et en teuf. On danse ?

Visuel : (c) pochette de Hot Hot Hot d'Arrow

Nova Classics
Emissions

Nova Classics

par Isadora Dartial
Lundi-vendredi à 9h15 et 16h

Nova Classic : « I Can't Stand The Rain » d’Ann Peebles

Nova Classic : « I Can't Stand The Rain » d’Ann Peebles

« I Can't Stand The Rain » : le succès pluvieux d’Ann Peebles.

Nova Classic : « I'm doing fine » de Day One

Nova Classic : « I'm doing fine » de Day One

Les mutations du Rap UK avec Day One.