Aller au contenu principal

Courants méditerranéens #4 : Oran, aux racines du raï

Une croisière musicale.

Cette semaine, Nova balance son port ! Embarquez sur une croisière musicale autour de la Méditerranée, de Naples à Marseille en passant par Istanbul, Le Caire et Oran. Une Nova Story présentée par Michael Liot et réalisée par Guillaume Girault. 

Au croisement de l’Europe, de l’Afrique et du Moyen-Orient, la Méditerranée est un espace d’échanges humains et artistiques. L’Histoire commune du bassin explique des rapprochements entre les traditions musicales régionales, qui se voient transformées au XXème siècle avec les influences modernes: nous explorons cette semaine les courants musicaux nés en Méditerranée, en cinq étapes et cinq époques. 

Oran, 1954 : dans les cafés et les souks se côtoient bédouins, juifs et Espagnols. Ce mélange de cultures donne lieu à la chanson populaire oranaise, qui emprunte à la fois à la tradition arabo-andalouse et aux chants d’exil. Au même moment, dans les fêtes de mariage des villages d’Oranie, certaines femmes chantent le sexe, l’alcool et l’amour : c’est de la rencontre entre profane rural et musique urbaine que naîtra le raï, ce genre typiquement algérien qui ne sera reconnu que bien plus tard, dans les années 1980. 

Visuel (c) Bouteldja Belkacem / Ya Rayi 

Nova Stories
Emissions

Nova Stories

par Rocé, Jean-Michel Espitallier, Isadora Dartial, Sophie Marchand, Camille Diao, Christophe Payet Michael Liot,
du lundi au vendredi à 12h30

Nina Simone l'Africaine

Nina Simone l'Africaine

Nina Simone voulait être citoyenne africaine et mourir en Afrique, sa « maison ancestrale ». Le destin en a décidé autrement.

Nina Simone au piano

Nina Simone, pianiste virtuose

Grande Prêtresse de la Soul, Éternelle Voix du Jazz, Reine du Blues, Sainte-Patronne de la Rébellion… Mais avant tout pianiste hors-pair.

Nina Simone en France dans les années 70

Nina Simone la frenchie

Nina Simone en France, c’est l’empreinte indélébile de son génie musical dans l'hexagone, un disque rare et ses derniers automnes.