Aller au contenu principal

Musique et censure #1 : Les notes face aux bottes

Comment continuer de faire sonner les notes quand le pouvoir en a décidé autrement ?

Toute la semaine sur Nova, Isadora Dartial vous propose d'écouter ensemble des morceaux qui ont dû faire ou font encore face à la censure. Comment continuer de faire sonner les notes quand le pouvoir en a décidé autrement ? Comment la musique devient moyen de résistance ? Qui sont les censeurs ? Du Brésil à l’Iran en passant par la Chine ou les États-Unis, il est question de poésie, d’exil, de résistance à la propagande et bien sur de quête de liberté.

Le 31 mars 1964, un coup d’État militaire met fin au gouvernement démocratiquement élu de João Goulart, aka Jango. La ligne dure des putschistes forme alors une junte autour du maréchal Arthur da Costa e Silva. Dans un premier temps, la répression épargne les musiciens. Les opposants politiques, et représentants syndicaux sont les premiers touchés. Les musiciens sont surveillés mais peuvent néanmoins protester s’ils ne sortent pas des clous, comprenez des circuits commerciaux autorisés. Une clémence dont les musiciens se saisissent, la chanson prend alors une fonction de résistance symbolique plus forte puisqu’elle bénéficie de nombreux supports médiatiques.

Par Isadora Dartial, réalisation Malo Williams.

Visuel (c) Zé Keti / Ze Ketti

Nova Stories
Emissions

Nova Stories

par Rocé, Jean-Michel Espitallier, Isadora Dartial, Sophie Marchand, Camille Diao, Christophe Payet Michael Liot,
du lundi au vendredi à 12h30

King Krule

Jazzing London #5 : à Londres, du jazz partout

Ou comment le jazz infuse à présent les autres scènes musicales londoniennes - rap, chanson, soul...

Black Focus de Yussef Kamaal

Jazzing London #4 : « Black Focus », l’album fascinant de Yussef Kamaal

Ou l'histoire d'un album qui, à sa manière, façonna le son de la nouvelle scène jazz londonienne.

Jazz in London #3 : Une affaire de famille

Jazzing London #3 : Une affaire de famille

Ou l'histoire d'une communauté soudée autour de ses lieux, ses soirées, ses labels, et même ses émissions de radio.