Aller au contenu principal

Pour que tu rêves encore : le podcast du 5 février

Comme chaque matin, on entame cette matinale avec le rêve d'un inconnu. Le Rêve du jour est celui de quelqu'un qui a rêvé qu'on le forçait à faire du jetski. Vous aussi, racontez-nous vos rêves à jaidestrucsadiredanslaradio@nova.fr. On ne juge pas, c'est promis. Et on vous invitera peut-être au micro.

c

La Revue de rêves

Chaque matin, Marie Bonnisseau feuillette la presse alors que vous traînez encore dans les bras de Morphée, pour en tirer le meilleur et le pire, bref, les infos qui font rêver.

Aujourd'hui, on apprend dans Le Parisien que Cisco, le géant américain des caméras à reconnaissance faciale fait son arrivée dans les lycées français. On fait une pause récréative dans Slate, avec un article qui explique pourquoi les jeux de société nous rendent zinzins. Enfin, on dit adieu au gobelet en plastique dans Libé. 

 

L'Histoire vraie

L'Histoire Vraie, contée comme chaque jour par Marie Misset, c'est celle de Raphael Samuel attaque ses parents en justice pour lui avoir donné la vie. Elle commence il y a 27 ans, à la naissance de Raphael Samuel, à Mumbai en Inde. Raphael Samuel, qui ne porte sa nationalité ni dans son nom, ni dans son coeur. Il rejoint il y a quelques années le mouvement anti-nataliste, qui prend de l’ampleur en Inde. Il n’y a pas longtemps, les parents de son ami Alok Kumar, qui fait partie du même mouvement, ont déshérité son ami. La faute d’Alok : refuser d’avoir des enfants et de se marier avec quelqu’un qui en désire. 

 

Marie Transport

Cette semaine, Marie Transport voyage avec la chorégraphe Marion Motin. 

Marion Motin à commencé le hip hop sous les néons du centres commerciaux parisiens, Italie 2, Créteil Soleil et Châtelet Les Halles, transformés en terrain de battle par elle et ses copains, à l’adolescence. Depuis Marion Motin a dansé pour Madonna sur une tournée internationale avant d’arriver exactement là ou elle voulait arriver : la chorégraphie. 

D’abord avec sa compagnie de hip hop Swaggerz composée uniquement de femmes, puis auprès de Stromae ou Christine and the queens. Les mouvements qu’elle a imaginés pour eux font aujourd'hui clairement partie de leur signature. Que ce soit ceux du corps long et souple de Stromae dans « Tous les mêmes » ou ceux, plus saccadés de « Chris

Toujours », elle part des corps des artistes qui viennent la chercher pour savoir comment danser, pour les aider à trouver les mouvements qui leur ressemblent le plus.

Cela vaut aussi pour elle-même, comme on l'a  vu dans un spectacle solo assez époustouflant qu’elle a présenté l’année dernière à la Villette, intitulé Massacre. Une mise en danse très libre de son processus de création. On peut également voir son travail en ce moment dans le freak show de Jean-Paul Gaultier, une revue autobiographique et déjantée pour laquelle elle a aussi créé la chorégraphie. 

Dans cet épisode, Marion Motin évoque ses mentors dans le milieu du hip hop, avant de discuter de sa ville de Normandie où bientôt, peut-être, sera érigée une statue à son effigie et celle de sa famille, où les gens font la fête depuis au moins trois générations, notamment à La Campagnette, la boîte de Saint Lô.

 

La chronique Sport

Aujourd’hui, une chronique Sport à mi-chemin entre Jack London et Nicolas Vanier, en mode trappeur, Barnabé Binctin nous emmène dans les forêts enneigées du Tyrol, dans le drôle de monde des courses de chiens de traîneau…

Pour que tu rêves encore
Emissions

Pour que tu rêves encore

par Marie Bonnisseau
du lundi au vendredi de 7h à 9h