Aller au contenu principal

Soundcloud cherche à mieux rémunérer les artistes

Et cherche, aussi, à sauver sa peau.

Par Sophie Marchand & Jean Morel

Chaque jour, Jean Morel et Sophie Marchand font leur journal musical, dans BAM BAM.

Il y a quelques jours de cela, Spotify a entamé, dans le monde du streaming, une révolution. La plateforme suédoise permet en effet désormais directement aux artistes d’uploader directement leur musique sur la plateforme, ce qui n’était jusqu’alors pas le cas. Avant cette annonce, seuls YouTube et SoundCloud permettait de l’upload directe.

Réagir pour ne pas sombrer

Il a donc fallu réagir vite pour SoundCloud, que tout le monde avait immédiatement, parce que sa situation financière n'est pas réjouissante, enterré à l’annonce de cette nouvelle. Et pour le réseau social musical, la réaction n’a pas tardé. Il s’agit donc pour SoundCloud d’étendre son service Premium, ce service qui était uniquement disponible sur invitation jusqu’à aujourd’hui et qui permet de monétiser les morceaux originaux mis en ligne sur Soundcloud.

Ce service n’est pour le moment disponible que dans certains pays dont la France, mais l’argument phare de Soundcloud est dans la rétribution des droits qui est supérieure à celle de Spotify. En effet SoundCloud reverse 55% du revenu net sur chaque morceau à l’artiste, contre 50 % pour Spotify, reste à voir si cela suffira à enrayer la menace du géant Suédois. To be continued…

BAM BAM, c'est le Bureau des Affaires Musicales de Radio Nova, animé par Sophie Marchand et Jean Morel, du lundi au vendredi sur Nova.