Aller au contenu principal
Nouvo Nova : « Earfquake » de Tyler, The Creator.

Tyler, The Creator, sombre crooner

Nouvo Nova : « Earfquake » de Tyler, The Creator.

Par La programmation musicale.

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté : le Nouvo Nova vous présente dorénavant les coups de coeurs de la programmation, afin que vous ne ratiez rien des dernières trouvailles qui nous ont titillé l’oreille. Aujourd'hui : « Earfquake » de Tyler, The Creator.

C’était l’un des albums les plus attendus du printemps : le sixième disque de Tyler, The Creator, est paru il y a quelques jours et il mérite qu’on s’y attarde. IGOR poursuit la lignée de son successeur Flower Boy, s’éloignant du rap incisif des débuts de Tyler pour embrasser une pop obscure, édredonnée de soul tendre. Comme l’artiste californien l’avertissait lui-même : « Ne vous attendez pas à un album de rap. Ne vous attendez pas à un album. N’attendez rien et écoutez-le ». Sous les denses étoffes qui recouvrent ses douze plages se révèle une fragilité émouvante, à l’image de cet « Earfquake » qui implore : « ne pars pas, c’est de ma faute ». Un joli morceau-séisme, sur lequel on trouve les voix de Dev Hynes (Blood Orange) et Playboi Carti, et qui érige Tyler en crooner aux mutations multiples, en Bowie sombre et transi.

Visuel © Facebook de Tyler, The Creator