Aller au contenu principal
Un Golden Globe pour un Spider-Man sous-estimé

Un Golden Globe pour un Spider-Man sous-estimé

La chronique ciné de Baptiste Etchegaray.

Par Clémentine Spiler

La chronique Film, c'est tous les mercredis à 8h45 dans Pour que tu rêves encore, la matinale de Radio Nova. Vous pouvez la lire, ici, ou bien l'écouter, en podcast.

Il est sorti avant les vacances de Noël et a reçu dimanche le Golden Globe du meilleur film d’animation. Spider-Man : New Generation est en train de devenir culte chez les fans de Marvel. 

Un Golden Globe applaudi des deux mains par les amoureux de Spider-Man qui ont été bercés par les comics de leur enfance. Il faut dire que c’est une surprise, car le film n'a pas été un carton en salles, ni USA, ni en France. Il a plutôt déçu en termes de box office, alors qu'il a été acclamé par les critiques et surtout par les fans de Marvel, spectateurs habituellement très exigeants lorsqu’on touche à ce genre figure. Surtout que sur le papier, ce Spider Man Nouvelle Génération en film d’animation avait de quoi susciter le doute. 

La relève

Le film met en scène un ado métisse de Brooklyn, père afro-américain, mère latina, qui, à l'âge de tous les possibles, se fait piquer par la fameuse araignée radioactive. Il devient un nouveau Spider-Man alors que le vrai, Peter Parker, commence à devenir bedonnant et ne se remet pas de sa rupture.

Le scénario est malin, contemporain. Il convoque d'autres Spider-People notamment une jeune Spider-Woman hyper badass, une autre tout droit sorti d'un manga et même Porky Pig le petit cochon des vieux Looney Tunes de la Warner Bros.

Au-delà de Spider-Man le film est un hommage à la culture des comics et de la bande dessinée, avec des références incessantes à la BD elle-même. On voit souvent apparaître à l'écran des bulles, des onomatopées comme dans une BD, on retrouve toute l'esthétique des comics, l'encre, les couleurs… En fait, on a parfois l'impression de feuilleter un comics. C'est un comics animé plus qu'un film d'animation classique. Et ça c'est une grande réussite, à la fois pour les fans de l'esprit Marvel, mais aussi pour ceux qui n'ont pas de goût particulier pour les super-héros.

Hommage posthume

Le film a une saveur d’autant plus particulière pour les fans car il est sorti juste après la mort du papa de Spider-Man, Stan Lee, le vrai héros des fans de Marvel, qui a aussi inventé Iron-Man, Hulk ou les X-Men dans les années 60.

On dit d’ailleurs qu'il y a quelques caméos de Stan Lee dans Spider-Man : New Generation. Le film tout entier est un hommage à la naissance de Spider-Man et à cette idée qu'il y a un Spider-Man enfoui en chacun de nous.

Le film est toujours en salles en France, il est maintenant LE favori à l'oscar du meilleur film d’animation. 2019 sera peut-être l'année de la consécration des super-héros au cinéma, car avec quelques statuettes sont probables pour Black Panther… lui aussi imaginé par ce bon vieux Stan Lee.